Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 085,88
    +1 963,62 (+3,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 455,28
    -12,82 (-0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Guerre en Ukraine: Joe Biden signale son feu vert à la livraison d'avions de combat F-16 à Kiev

Anna Moneymaker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Joe Biden a signalé aux dirigeants du G7 qu'il donnera son feu vert à la livraison par les Occidentaux d'avions de combat à l'Ukraine, y compris des F-16 américains, a fait savoir vendredi un haut responsable de la Maison Blanche.

Le président américain, qui participe au sommet du G7 au Japon, a assuré ses interlocuteurs de son "soutien à une initiative commune visant à entraîner des pilotes ukrainiens sur des avions de combat de quatrième génération, y compris des F-16", selon cette source.

Réponse à la pression

Joe Biden, qui orchestre la réponse occidentale face à la Russie, fait face à une pression grandissante pour autoriser l'envoi de chasseurs américains F-16 à l'Ukraine, non pas par les États-Unis eux-mêmes mais par d'autres pays qui en possèdent.

PUBLICITÉ

La livraison de ces avions par des pays tiers est en effet soumise à l'approbation préalable de Washington.

"Pendant que l'entraînement se déroulera ces prochains mois, notre coalition de pays participant à cet effort décidera quand fournir des avions, combien, et qui les fournira", a poursuivi le responsable.

Cette formulation - "quand" et non pas "si" - est, de la part des États-Unis, le signal le plus favorable à ce jour à la livraison de ces appareils ardemment réclamés par Kiev.

"L'entraînement aura lieu hors d'Ukraine sur des sites situés en Europe et durera des mois", a précisé le haut responsable, en disant "espérer que cet entraînement commence dans les prochaines semaines."

Mardi, le Royaume-Uni avait plaidé pour une "coalition internationale" destinée à fournir ces avions de combat à l'armée ukrainienne.

Article original publié sur BFMTV.com