Marchés français ouverture 7 h 42 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0482
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    18 093,17
    -1 248,36 (-6,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,82
    -26,65 (-6,18 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Guerre en Ukraine : des hackers américains frappent la Russie

Alors que les États-Unis fournissent des armes à l’Ukraine, et que la Russie estime que cela pourrait mener à une troisième guerre mondiale, l’US Cyber Command (USCyberCom) a reconnu sur l'antenne de Sky News avoir « mené une série d'opérations » en réponse à l'invasion russe de l'Ukraine. C’est par la voix du général Paul Nakasone que l’armée américaine a donc confirmé utiliser des « hackers » militaires contre des intérêts et des actions russes.

S'exprimant depuis Tallinn, en Estonie, ce général assure que ces activités sont « légales », et qu’elles sont menées avec une surveillance civile complète de l'armée et par le biais d'une politique décidée au ministère de la Défense. « Mon travail consiste à fournir une série d'options au secrétaire de la Défense et au président, et c'est donc ce que je fais », a-t-il poursuivi, sans détailler ces options.

Au centre de l'image, le général Paul Nakasone dirige l'US Cyber Command et la NSA. © John Dasbach
Au centre de l'image, le général Paul Nakasone dirige l'US Cyber Command et la NSA. © John Dasbach

Neutraliser les fake news et les trolls

Toutefois, il a expliqué qu’il ne s’agissait pas forcément d’opérations agressives, comme l’attaque d’un satellite ou la paralysie d’un réseau. Les cyberattaques concernent aussi la neutralisation des fake news et des fermes de trolls russes, mais aussi leur mise en lumière.  « Nous avons eu l'occasion de commencer à parler de ce que les Russes essayaient de faire en particulier lors de nos élections de mi-mandat. Nous l'avons revu en 2020, alors que nous parlions de ce que les Russes et les Iraniens allaient faire, mais c'était à plus petite échelle. La capacité pour nous de partager ces informations, de pouvoir garantir qu'elles sont exactes, opportunes et exploitables à plus grande échelle a été très, très puissante dans cette crise. »

Au passage, il a rendu hommage aux services ukrainiens qui subissent depuis plusieurs mois des attaques répétées, qu’il s’agisse de la mise hors service d’un satellite ou d’attaques contre les sites gouvernementaux. « C'est le genre d’élément qui, je...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles