La bourse ferme dans 6 h 6 min
  • CAC 40

    6 236,86
    -116,08 (-1,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 615,58
    -75,16 (-2,04 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0499
    +0,0033 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 826,20
    +10,30 (+0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    27 638,59
    -973,73 (-3,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    645,14
    -25,54 (-3,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,83
    -1,76 (-1,61 %)
     
  • DAX

    13 749,02
    -258,74 (-1,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 275,32
    -162,77 (-2,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2382
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Suspension du gaz russe: Von der Leyen avertit les entreprises européennes qui paieraient en roubles

Le gazier polonais PGNiG a a suspendu ses livraisons de gaz à la Pologne et la Bulgarie. L'UE dit s'être "préparée" et prévoit d'approvisionner les deux pays. Elle met en garde les entreprises françaises qui accepteraient d'acheter du gaz en roubles.

Le gazier polonais PGNiG a confirmé ce mercredi 27 avril "l'arrêt complet de l'approvisionnement en dans le cadre du contrat Yamal". "La situation n'affecte pas les approvisionnements courants des qui reçoivent le carburant conformément à leur demande", a indiqué la société dans un communiqué.

La suspension des livraisons de gaz russe à la Bulgarie et à la Pologne, pour n'avoir pas payé en roubles comme le demandait Moscou, est la conséquence d'actes hostiles inédits contre la , a affirmé mercredi le Kremlin. "Les conditions qui ont été fixées font partie d'une nouvelle méthode de paiement élaborée après des actes inamicaux sans précédent" qui faisaient suite à l'offensive russe en , a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Selon PGNiG, l'arrêt de l'approvisionnement "est une violation du contrat Yamal" et la société se réservait "le droit de demander des réparations". Mardi, soir le groupe polonais a indiqué avoir été informé de l'arrêt par Gazprom, le gazier russe l'ayant officiellement confirmé mercredi matin. Dans un communiqué, Gazprom a indiqué avoir notifié la société polonaise et la société bulgare Bulgargaz de la " à partir du 27 avril et jusqu'à ce que le paiement soit effectué" en roubles.

Le Premier ministre bulgare a dénoncé un "chantage inacceptable" après la suspension par le groupe russe Gazprom de toutes ses livraisons de gaz vers ce pays des Balkans ainsi que vers la Pologne.

L'UE s'est dit "préparée" à une interruption du gaz russe

L'UE s'était "préparée" à une interruption du gaz russe et prépare "une réponse coordonnée", a déclaré ce mercredi la après la suspension par Gazprom des livraisons à la Bulgarie et la Pologne. "L'annonce de Gazprom est une nouvelle tentat[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles