Marchés français ouverture 25 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    26 804,60
    -244,87 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0496
    -0,0029 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    22 037,98
    -380,99 (-1,70 %)
     
  • BTC-EUR

    19 212,37
    -823,77 (-4,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,89
    -14,17 (-3,15 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Guerre en Ukraine : les forces russes à la peine

Guerre en Ukraine : les forces russes à la peine

Quels sont les derniers développements sur le front ukrainien ? Décryptage de Sasha Vakulina.

De lourdes pertes pour l'armée russe

Selon l'Institut pour l'étude de la guerre, la Russie a probablement épuisé ses forces de réserve prêtes au combat, obligeant ainsi le commandement militaire à rassembler des soldats de différentes unités. De son côté, le ministère britannique de la défense estime que la Russie a perdu environ un tiers de ses troupes sur le front ukrainien.

A Kharviv, la contre-attaque ukrainienne

Par ailleurs, selon le gouverneur de la région de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, les troupes ukrainiennes qui contre-attaquent dans cette zone, ont atteint la frontière russe. Le ministère ukrainien de la défense a publié une vidéo montrant un certain nombre de soldats d'une brigade de défense territoriale à un endroit non spécifié de la frontière.

A l'Est, l'armée russe revoit ses priorités

À l'est à présent, les forces russes ont probablement abandonné l'objectif de réaliser un encerclement à grande échelle des unités ukrainiennes depuis la ville de Donetsk jusqu'à Izioum. A la place, elles chercheraient plutôt à prendre le contrôle total l'oblast de Louhansk. Le commandement militaire russe a probablement réalisé qu'il ne sera pas en mesure de s'emparer de la région de Donetsk, mais il pense avoir la capacité d'atteindre les frontières administratives de l'oblast de Louhansk. Des observations qui seraient conformes avec l'analyse faite par l'Institut pour l'étude de la guerre. Le commandement militaire russe va probablement donner la priorité à la bataille de Severodonetsk.

Par ailleurs, les forces russes ont continué à lancer des attaques d'artillerie, aériennes et navales sur l'aciérie d'Azovstal, mais les défenseurs de Marioupol maintiennent toujours leurs positions.

Transnistrie, Bélarus

Autre constat fait par l'Institut pour l'étude de la guerre : l'état-major ukrainien a noté que les forces de Transnistrie avaient repris leurs opérations normales alors que les forces russes sont restées en état d'alerte ce qui pourrait indiquer des désaccords entre le gouvernement autoproclamé de Transnistrie et la Russie.

Enfin parlons d'un autre territoire qui partage sa frontière avec l'Ukraine : le Bélarus. Selon le ministère de la défense britannique, le président bélarus Alexandre Loukachenko chercherait à trouver le juste équilibre entre, d'un côté, son soutien à l'opération russe en Ukraine, de l'autre côté, son souhait d'éviter une participation militaire directe avec le risque de sanctions occidentales, de représailles ukrainiennes et d'un éventuel mécontentement de l'armée bélarusse.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles