La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 270,74
    +148,06 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Guerre en Ukraine : les dessous des cyberattaques russes dévastatrices

C’est ce que l’on appelle la « guerre hybride » : pour un pays, et notamment la Russie, il s'agit d'une méthode pour en affaiblir d'autres, par des moyens plus ou moins subtils. Les leviers sont multiples : agitation populaire, ingérence dans les élections, financement de partis, désinformation, pressions économiques, cyberattaques... En 2007, c'est l’Estonie qui avait inauguré cette méthode en subissant une cyberattaque massive pendant plus de 20 jours. Des attaques qui avaient paralysé de nombreux services de ce pays qui était alors l’un des plus connectés. L'offensive avait été orchestrée par les hackers affiliés au Kremlin à l’époque, mais il était alors difficile et risqué de les attribuer. Aujourd’hui, avec le conflit actuel en Ukraine, l’utilisation de la cyberarme est assumée et il ne faut plus chercher bien loin pour pouvoir attribuer les cyberattaques.

Microsoft vient justement de publier un rapport spécifique aux cyberattaques que la fédération de Russie a mené dans le cadre de sa guerre hybride contre l'Ukraine. Pour Microsoft, il s’agit de faire prendre conscience de cette cyber-branche militarisée qui reste silencieuse malgré les dégâts qu’elle peut engendrer. Ainsi, avant même l’invasion, les chercheurs de Microsoft ont détecté au moins six acteurs liés au Kremlin. Ils ont lancé plus de 237 opérations contre l'Ukraine.

Dans la chronologie, dès mars 2021, les hackers au service de Moscou ont intensifié les attaques contre les organisations ukrainiennes et les alliés de l'Ukraine. Ils se sont alors infiltrés profondément et silencieusement dans les réseaux. Mi-2021, ces mêmes acteurs ont ciblé les fournisseurs de la chaîne d'approvisionnement en Ukraine et à l'étranger pour s’octroyer des accès supplémentaires aux systèmes sur le territoire et chez les États membres de l'Otan. Enfin, lorsque les troupes russes ont commencé à se déplacer vers la frontière ukrainienne, toutes les cibles permettant d’obtenir des renseignements sur les partenariats...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles