Marchés français ouverture 2 h 14 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 579,17
    -27,29 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0738
    +0,0020 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    21 468,47
    +184,95 (+0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    21 070,53
    -712,70 (-3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    520,79
    -16,10 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Récession, sabotage de gazoduc, boom des énergies propres... : que va t-il se passer en 2023?

© Illustration The Economist

SUPPLEMENT. 2023, Le monde qui vient (1/53). Redistribution des cartes géopolitiques, plus grand choc des matières premières depuis 1970 et inflation à deux chiffres persistante... après le tumulte de 2022, une récession mondiale est inévitable en 2023. Et après ?

Les éditeurs du Collins English Dictionary ont choisi "permacrise" comme leur mot de l'année 2022. Défini comme "une période prolongée d'instabilité et d'insécurité", le terme est un horrible mot-valise qui définit précisément le monde actuel au seuil de 2023. L'invasion de l'Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine a conduit à la plus importante guerre terrestre en Europe depuis 1945, au risque d'escalade nucléaire la plus grave depuis la crise des missiles à Cuba et au régime de sanctions le plus complet depuis les années 1930.

La flambée des coûts de l'énergie et de l'alimentation nourrit dans de nombreux pays les taux d'inflation les plus élevés depuis les années 1980 et constitue le plus gros défi macroéconomique de l'ère moderne auquel sont confrontées les banques centrales. Des certitudes qui semblaient acquises depuis des décennies - les frontières doivent être inviolables, les armes nucléaires ne seront pas utilisées, l'inflation sera faible et les lumières resteront allumées dans le monde riche -ont brutalement vacillé. Trois chocs se sont superposés pour causer ce bouleversement.

1. Choc géopolitique

Le plus important choc est de nature géopolitique. L'ordre mondial d'après-guerre dirigé par les Etats-Unis est remis en question, de la façon la plus manifeste par Vladimir Poutine, et de la manière la plus profonde par la dégradation persistante des relations entre Washington et la Chine de Xi Jinping. La détermination avec laquelle l'Europe et les Etats-Unis ont réagi à l'agression russe a sans doute revitalisé l'idée d'Occident, et plus particulièrement celle d'alliance atlantique. Mais elle a creusé le fossé entre l'Occident et le reste du monde.

La majorité des habitants de la planète vit dans des pays qui n'approuvent pas les sanctions occidentales contre la Russie. Xi Jinping rejette ouvertement les valeurs universelles sur lesquelles l'ordre occidental est fondé. Le découplage économique entre les deux plus grandes économies du monde devient peu à p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi