Marchés français ouverture 5 h 1 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 473,75
    +91,19 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0873
    -0,0001 (-0,0109 %)
     
  • HANG SENG

    22 492,29
    -196,61 (-0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    21 751,73
    +333,66 (+1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,95
    +19,94 (+3,86 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

Guerre en Ukraine : « Après des mois de combats difficiles », l’armée ukrainienne reconnaît avoir cédé Soledar

REPLI - Le groupe paramilitaire Wagner avait annoncé avoir pris Soledar dès le 11 janvier, suivi par l’armée russe deux jours plus tard

C’est un difficile aveu d’une défaite locale pour Kiev. L’armée ukrainienne a admis mercredi avoir cédé aux Russes la ville de Soledar, dans l’est du pays, deux semaines après l’annonce de sa prise par Moscou.

« Après des mois de combats difficiles (…) les forces armées ukrainiennes l’ont quittée » pour « se replier sur des positions préparées », a indiqué le porte-parole militaire de la zone Est Serguiï Tcherevaty, refusant cependant de préciser quand cette retraite a eu lieu. Le groupe paramilitaire russe Wagner avait annoncé avoir pris Soledar dès le 11 janvier, suivi par l’armée russe le 13. Les Ukrainiens avaient jusqu’à présent refusé de reconnaître cette perte.

Une étape clef vers Bakhmout, selon les Russes

Cette petite ville de la région de Donetsk de 11.000 habitants avant la guerre, connue pour ses mines de sel, est située à proximité de Bakhmout, autre point chaud de l’est ukrainien. L’importance stratégique de Soledar a toutefois été contestée, le centre de réflexion américain Institute for the Study of War (ISW) estimant ainsi qu’il ne s’agissait « pas d’un développement significatif sur le plan opérationnel ».

L’armée russe présente en revanche la conquête de Soledar comme une étape clé pour encercler la ville voisine de Bakhmout, qu’elle cherche(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guerre en Ukraine : Un scandale de corruption agite Kiev, Varsovie presse Berlin sur les chars lourds
Guerre en Ukraine : Pots-de-vin contre gros contrats, tout comprendre au scandale de corruption qui secoue Kiev
Open d’Australie : Le Russe Karen Khachanov risque-t-il des sanctions pour son soutien aux Arméniens du Haut-Karabakh ?