Marchés français ouverture 1 h 57 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,93
    -381,67 (-1,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0458
    +0,0014 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    22 002,58
    +5,69 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 173,61
    -385,71 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,40
    -9,26 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Guerre en Ukraine, Afrique... Que vaut vraiment la DGSE?

MARTIN BUREAU / AFP

ENQUÊTE - Malgré des moyens en forte hausse, le service extérieur français est accusé de ne pas avoir vu venir l’invasion russe en Ukraine, ni les coups d’Etat au Sahel. Procès mérité ? Plongée dans la maison la plus secrète de la République.

Sans tambour ni trompette. Le 2 avril, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) a fêté son quarantième anniversaire dans la plus grande discrétion. Réserve traditionnelle d’une maison où le silence est d’or ? Pas seulement. Si la "Boîte" a su, ces dernières années, habilement surfer sur , elle fait l’objet depuis quelques mois d’interrogations, de doutes même, dans le petit monde du renseignement français. Le service le plus puissant de France, sous tutelle du ministère des Armées, mais, dans les faits, rattaché directement à l’Elysée, est accusé, pêle-mêle, de ne pas avoir vu venir l’invasion russe en Ukraine, ; de ne pas avoir anticipé l ou au Burkina Faso, pourtant prés carrés traditionnels des espions français ; de ne pas avoir "reniflé" non plus .

Cette petite musique est d’autant plus fâcheuse que la DGSE a bénéficié d’un impressionnant soutien financier sur la dernière décennie. Son budget, de 880 millions d’euros, a augmenté de 50% depuis 2012. Ses effectifs sont passés de 6.000 à 7.100 agents depuis 2008, avec 1.000 postes supplémentaires prévus de 2019 à 2025 (linguistes, analystes, cryptographes…). Emmanuel Macron, grand lecteur des notes jaunes de la maison – et qui l’a sollicitée dès son arrivée, en lui demandant de fournir plus d’informations sur les réseaux de passeurs de migrants opérant en Libye et en Turquie –, a même décidé de la gratifier d’un nouveau siège ultramoderne. La DGSE troquera, en 2028, son antique caserne du boulevard Mortier pour un bâtiment flambant neuf sur le site du Fort Neuf de Vincennes, projet pharaonique estimé à 1,4 milliard d’euros (lire ci-dessous).

Eric Vidaud (DRM), bouc émissaire ?

Dans le microcosme du renseignement, cette omnipotence interroge. "Le patron de la DGSE est bien plus puissant qu’un ministre, souligne un familier du ministère des Armées. Dans les faits, il ne rend de comptes à personne." Le remerciement brutal, en mars, du patron de la Direction du renseignement militaire (DRM), le général Er[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles