Marchés français ouverture 8 h 25 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2151
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 574,40
    +554,25 (+1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Guerre ouverte entre Apple et Epic Games sur l'App Store, en direct sur Twitch

·2 min de lecture

Le procès s'est ouvert lundi entre Apple et Epic Games (Fortnite), au sujet du monopole de la firme à la pomme sur l'App Store. Venez poser vos questions en direct à 17h30 sur Twitch.

La pomme risque d'être encore plus croquée à la sortie de ce procès. Depuis lundi 3 mai, Apple fait face à une fronde majeure, qui peut remettre en partie son business model en cause. Depuis lundi, et durant 3 semaines, . "Nous allons prouver, sans ambiguïté, qu'Apple exerce un monopole", a affirmé l'avocate d'Epic Katherine Forrest, lors de remarques préliminaires suivies par des centaines de personnes par téléphone. L'App Store, l'incontournable magasin d'applications sur les iPhone et iPad, fonctionne selon elle comme un "jardin emmuré" ("walled garden").

Cette métaphore critique des géants des technologies désigne leurs écosystèmes, où ils peuvent fixer les règles, privilégier leurs propres produits, attirer et piéger les utilisateurs et les développeurs, qui n'ont pas d'alternative s'ils veulent accéder à ce marché. "La fleur la plus répandue dans ce jardin fermé c'est la dionée attrape-mouche", une plante carnivore, a assené Katherine Forrest. La preuve? "Faire en sorte que nos clients utilisent nos magasins iTunes, App Store et iBookstore est l'un des meilleurs moyens de rendre les gens accrocs à l'écosystème", écrivait Eddy Cue, un vice-président d'Apple, au patron Tim Cook en 2013 dans un e-mail présenté par l'avocate.

Exclusion de Fortnite

Les amateurs de Fortnite ne sont pas obligés de jouer sur un appareil de la marque à la pomme, mais, selon le patron d'Epic, Tim Sweeney, Apple a forcé son entreprise à soit accepter des conditions défavorables, soit perdre l'accès à ce marché. "Alors que Fortnite s'étend au-delà des jeux vidéo... Il est essentiel de pouvoir inclure le milliard et quelque d'utilisateurs d'iPhone" dans le monde, a-t-il déclaré à la juge Yvonne Gonzalez Rogers. Tim Cook doit aussi venir en personne au tribunal d'Oakland, une ville voisine de San Francisco.

Lire aussi

, pour rupture de contrat, immédiatement après qu'Epic a tenté de contourner son système de paiement et ainsi éviter la commission de 30% prélevée sur les ventes. "Je voulais[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi