La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 663,79
    -2 878,42 (-8,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

La guerre des nouvelles monnaies numériques : l’heure de vérité des crypto-monnaies

·2 min de lecture

La cryptomonnaie, c’est quoi ? Si l’on oublie la vague médiatique et le vocabulaire opaque, la blockchain n’est qu’une grande base de données où tout est inscrit. Il s’agit d’un simple outil permettant de stocker et de transmettre de l’information, de façon transparente et décentralisée, dans le but de valider et sécuriser un échange de données. Autrement dit, la blockchain est un transfert de propriété tracé par une piste d’audit dans un journal comptable, qui se trouve finalement être sans comptabilité. Ces règles du jeu sont immuables et inscrites dès la création. Depuis l’apparition de cette technologie, d’innombrables cryptomonnaies ont vu le jour, apportant leur lot d’innovations, promettant des transferts toujours plus rapides, plus sécurisés et moins gourmands en énergie... Cependant, le roi Bitcoin reste le leader incontesté. Reste à savoir pour combien de temps. La crainte des banques centrales À ce jour, la blockchain est clivante : elle peut tout aussi bien être considérée comme fascinante ou dangereuse. Les grandes institutions internationales critiquent son utilisation, jusqu’à réfuter sa définition de monnaie. «Les cryptomonnaies ne sont pas des monnaies. Point final» a déclaré Christine Lagarde. Or l’intérêt des banques centrales pour la technologie blockchain est bien réel. Chacune à leur tour, elles annoncent des projets définissant leurs monnaies numériques, comme le e-Yuan en Chine, le MNBC en Europe ou le CBDC aux États-Unis. Créer leur propre monnaie leur permettrait une traçabilité absolue de chaque unité monétaire numérique. Ce contrôle total aurait pour effet de taxer chaque individu et de prévenir toute possibilité d’évasion fiscale. Les échanges monétaires jusqu’aux échanges intercontinentaux seraient instantanés, et de surcroît à un coût négligeable. Par nature, une cryptomonnaie est définie par deux paramètres Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles