Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 751,43
    +90,35 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 405,43
    -12,44 (-0,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Guerre Israël-Hamas : après les propos de Fourest sur les morts de Gaza, les députés LFI saisissent l’Arcom

Guerre Israël-Hamas : après les propos de Fourest sur les morts de Gaza, les députés LFI saisissent l’Arcom
Capture BFMTV Guerre Israël-Hamas : après les propos de Fourest sur les morts de Gaza, les députés LFI saisissent l’Arcom

POLITIQUE - Elle réfute un deux poids, deux mesures, ils dénoncent une hiérarchisation des morts entre Palestiniens et Israéliens. Ce lundi 30 octobre, la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale Mathilde Panot a annoncé saisir l’Arcom après les propos de Caroline Fourest sur le plateau de BFMTV dimanche.

Gaza : le Hamas pose une condition pour la libération des otages enlevés dans l’attaque du 7 octobre

La journaliste, interrogée sur le sujet, a récusé l’argument du « deux poids, deux mesures » concernant le conflit entre Israël et Gaza. Selon elle, « on ne peut pas comparer le fait d’avoir tué des enfants délibérément comme le Hamas, et le fait de les tuer involontairement comme Israël ». Selon elle, il est normal que les deux tragédies « n’entraînent pas la même réaction », même si, elle le répète, « un enfant qui meure, c’est toujours grave ».

Des propos qui ont outré la France insoumise qui dénonce une hiérarchisation des morts entre les deux camps. « Il n’y a pas de vies superflues. Il n’y a pas de morts accessoires. Les propos de Caroline Fourest hiérarchisant les morts civils palestiniens et israéliens sont choquants, dangereux, racistes », a dénoncé Mathilde Panot dans un tweet.

PUBLICITÉ

Elle ajoute qu’au nom de mon groupe parlementaire à l’Assemblée, l’Arcom va être saisi « afin que des mesures puissent immédiatement êtres prises. »

« Différence d’intention fondamentale »

Ce dimanche, la journaliste et réalisatrice persiste et signe sur Twitter.

« Je maintiens, malgré la meute, qu’il existe une différence d’intention fondamentale entre cibler des enfants pour les décapiter et perdre la tête au point de bombarder le Hamas au milieu d’enfants. Comme je maintiens que c’est grave et tuer des innocents. »

Même si elle évoque donc elle-même une « différence d’intention », elle assure que la rhétorique du deux poids, deux mesures est « à manier avec précaution » car elle a été « utilisée par Dieudonné pour faire flamber l’antisémitisme en France avec peut-être même plus de succès que le réseau des Frères musulmans ».

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre Israël-Hamas : mort de Shani Louk, festivalière allemande enlevée par le Hamas le 7 octobre

Au Daghestan, l’aéroport pris d’assaut par une foule anti-Israël avant l’arrivée d’un avion de Tel Aviv