La bourse ferme dans 6 h 54 min
  • CAC 40

    6 142,62
    +69,27 (+1,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 589,01
    +55,84 (+1,58 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0583
    +0,0025 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 839,20
    +8,90 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    20 177,74
    -229,88 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    465,71
    +11,81 (+2,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,51
    -0,11 (-0,10 %)
     
  • DAX

    13 352,35
    +234,22 (+1,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 279,59
    +70,78 (+0,98 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2305
    +0,0035 (+0,29 %)
     

Guerre du futur : la Chine va détecter plus vite les missiles hypersoniques grâce à cette IA

Les missiles hypersoniques constituent la dernière arme de pointe développée par différents pays. La Russie a déclaré en avoir utilisé pour attaquer des bases en Ukraine et, au mois de mai, les États-Unis ont annoncé avoir réussi un test de leur propre missile hypersonique qui a dépassé Mach 5 et pourrait théoriquement atteindre Mach 20.

Ces armes représentent un véritable avantage tactique. Se déplaçant au moins cinq fois plus vite que le son, il est très difficile de les détecter et de prévoir leur trajectoire, rendant leur interception presque impossible. Selon le South China Morning Post, la Chine aurait résolu ce problème grâce à l’Intelligence artificielle.

La trajectoire d’un missile hypersonique en rouge, comparée à un missile balistique en bleu, avec la ligne de détection par radar en violet. © Congressional Research Service Reports
La trajectoire d’un missile hypersonique en rouge, comparée à un missile balistique en bleu, avec la ligne de détection par radar en violet. © Congressional Research Service Reports

Une prévision en seulement 15 secondes

Dans un article publié dans le Journal of Astronautics, les chercheurs ont utilisé l’apprentissage automatique sur des données collectées pendant les débuts de vols hypersoniques afin de calculer la trajectoire la plus probable. Toutefois, les données en provenance d’un système d’alerte précoce contiennent beaucoup de bruit. Les chercheurs ont donc créé un algorithme d’apprentissage profond qui nettoie les signaux détectés et se concentre sur les données les plus récentes.

Ce système nécessite peu de ressources et fonctionne avec un simple ordinateur portable. Il est capable d’estimer la trajectoire d’un missile hypersonique en seulement 15 secondes. Selon les simulations des chercheurs, l’algorithme resterait efficace pour des missiles jusqu’à Mach 12, soit 12 fois la vitesse du son. Reste encore à trouver le bon moyen de les intercepter. Les armées se penchent notamment sur les solutions à base de lasers ou de railgun. La marine chinoise aurait notamment installé un canon sur ses derniers navires de guerre capable de tirer 10.000 projectiles par minute tout le long de la trajectoire prévue.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles