La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 168,77
    -233,24 (-0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    -0,0087 (-0,71 %)
     
  • Gold future

    1 721,00
    -54,40 (-3,06 %)
     
  • BTC-EUR

    39 436,76
    -2 870,31 (-6,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,26
    +24,12 (+2,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,53
    -1,00 (-1,57 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 468,71
    -183,25 (-2,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 284,34
    +164,91 (+1,26 %)
     
  • S&P 500

    3 839,96
    +10,62 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3949
    -0,0064 (-0,46 %)
     

Guerre d'Algérie : ce qu’il faut retenir du rapport Stora remis aujourd’hui à Emmanuel Macron

franceinfo
·1 min de lecture

L’historien Benjamin Stora, spécialiste reconnu de l'histoire contemporaine de l'Algérie, remet mercredi après-midi au président de la République Emmanuel Macron le rapport que ce dernier lui avait commandé en juillet pour "dresser un état des lieux juste et précis du chemin accompli en France sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d'Algérie". Si Emmanuel Macron a d’ores et déjà exclu de présenter des excuses ou se repentir, il devrait suivre, selon l'Elysée, l'essentiel des préconisations du rapport. Emmanuel Macron candidat à l’élection présidentielle avait déclenché la polémique en France en qualifiant la colonisation en Algérie de "crime contre l'humanité".

Ces propos, il ne les regrette pas, précise l'Elysée. "Emmanuel Macron entend regarder l'histoire en face" pour construire une mémoire commune et apaisée, explique-t-on rue du Faubourg Saint-Honoré. Mais il n'y aura pas d'excuse, comme le réclame le gouvernement algérien, pas de repentance. "La repentance est une vanité. La reconnaissance est une vérité. La vérité est dans les actes", assène l'Elysée. Outre la panthéonisation de Gisèle Halimi, avocate, militante et opposante à la guerre d'Algérie, Benjamin Stora propose une trentaine de préconisations.

Davantage commémorer

- Constituer une Commission "Mémoires et vérité" chargée d’impulser des initiatives communes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi