La bourse ferme dans 5 h 10 min
  • CAC 40

    6 918,08
    -105,72 (-1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,78
    -75,19 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1133
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 782,80
    -12,20 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    32 854,88
    -185,50 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    828,39
    +8,88 (+1,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,86
    +0,25 (+0,29 %)
     
  • DAX

    15 234,57
    -289,70 (-1,87 %)
     
  • FTSE 100

    7 461,77
    -92,54 (-1,22 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3387
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Guadeloupe : qu'attendre de la rencontre entre Lecornu et les syndicats ?

·1 min de lecture

Cela fait une dizaine de jours que les Antilles connaissent une importante vague de violences. Obligation vaccinale des soignants, scandale du chlordécone, baisse du niveau de vie... La crise du Covid est la goutte d'eau qui a fait déborder un vase déjà bien rempli par des revendications allant de l'emploi au développement des infrastructures. Après avoir condamné les violences par la voix de Jean Castex, le gouvernement entame désormais une phase de dialogue avec les représentants syndicaux. Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer qui a évoqué vendredi l'"autonomie" de la Guadeloupe, rencontre ce lundi l'intersyndicale de l'île.

>> LIRE AUSSI - Guadeloupe : les habitants attendent beaucoup de la venue de Sébastien Lecornu

L'exécutif inflexible sur l'obligation vaccinale

Et la rencontre s'annonce tendue. S'il y a des négociations, il n'est même pas sûr qu'elles commenceront ce lundi, car les syndicalistes veulent venir à trente. Sinon, ils disent qu'il ne s'assiéront pas à la table des négociations. Sébastien Lecornu, qui ne restera sur place que 24 heures, préférerait qu'il viennent à dix tout au plus, histoire de ne pas faire durer les débats.

Les négociations seront d'autant plus compliquées que les syndicats ont une liste de revendications qui contient trente points. La suppression de l'obligation vaccinale, la réintégration de tous les soignants suspendus mais aussi des demandes plus anciennes comme l'amélioration des conditions de vie et l'embauche massive de...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles