Marchés français ouverture 1 h 22 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1909
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 754,87
    -343,42 (-1,18 %)
     
  • BTC-EUR

    42 485,00
    +772,24 (+1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 024,95
    +81,78 (+8,67 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

GTT : Résultats annuels 2020 Une excellente performance et des objectifs atteints

GTT
·30 min de lecture

GTT - Résultats annuels 2020

Une excellente performance et des objectifs atteints

Faits marquants 2020

  • Carnet de commandes à un niveau élevé sur l’activité principale

  • Deux acquisitions en renfort de l’activité Smart shipping

  • Entrée sur le marché des électrolyseurs pour la production d’hydrogène vert

  • Nouveaux contrats de services aux armateurs

Objectifs 2020 atteints

  • Chiffre d’affaires consolidé de 396,4 millions d’euros

  • EBITDA consolidé de 242,7 millions d’euros

  • Dividende proposé de 4,29 euros par action1 (contre 3,25 euros en 2019)


Paris, le 18 février 2021 - GTT (Gaztransport & Technigaz), société de technologie et d’ingénierie, spécialiste des systèmes de confinement à membranes pour le transport et le stockage du gaz liquéfié, annonce ses résultats pour l’exercice 2020.

Philippe Berterottière, Président-Directeur Général de GTT, a commenté : « Avec 51 commandes enregistrées en 2020, tous segments confondus, l’année s’est révélée particulièrement dynamique sur le plan commercial. La demande de GNL poursuit sa tendance haussière, tirée par les pays asiatiques. Au-delà des 41 commandes de méthaniers, GTT a de nouveau démontré, avec les commandes d’éthaniers, de FSRU, de FSU et de réservoirs terrestres, sa capacité à couvrir l’ensemble de la chaine de valeur du transport et du stockage de gaz liquéfié.

Après trois années marquées par de nombreux succès commerciaux, notre carnet de commandes se situe à un niveau élevé. Les commandes de 2020 portent, pour la plupart, sur un horizon de temps élargi qui offre à GTT une visibilité plus longue, jusqu’en 2025.

Dans le domaine du GNL carburant, GTT n’enregistre pas de commandes en 2020, en raison notamment du faible nombre de constructions de nouveaux navires. En revanche, les premiers navires de CMA CGM propulsés au GNL ont été livrés ; ils constitueront les nouveaux fleurons de la marine marchande. Je rappelle que l’adoption du GNL carburant par les navires marchands est d’une importance cruciale dans la perspective de réduction des émissions de CO2, puisque ce carburant permet de réduire immédiatement ces dernières de 20 à 25% et d’éliminer l’essentiel des autres émissions polluantes, en particulier les oxydes de soufre et les particules fines.

2020 a été une année dynamique sur le plan de la croissance externe pour GTT, avec l’acquisition de Marorka, une société islandaise spécialisée dans le Smart Shipping et celle de OSE Engineering dans le domaine de l’intelligence artificielle. Ces acquisitions s’inscrivent dans notre stratégie digitale qui vise également à rendre le transport maritime plus propre.

En octobre 2020, GTT a également acquis Areva H2Gen, rebaptisée Elogen, une société spécialisée dans la conception et l’assemblage d’électrolyseurs pour la production d’hydrogène vert. Cette opération confirme l’engagement de GTT en faveur de la transition énergétique et environnementale.

Nos performances financières sont en ligne avec les objectifs que nous nous étions fixés en février 2020, avant la crise du COVID. Le chiffre d’affaires réalisé en 2020 affiche une forte hausse de 38 % par rapport à 2019, lequel était déjà en progression de 17% par rapport à 2018. Cette performance est le fruit du niveau particulièrement important de commandes obtenues en 2018 et 2019. L’EBITDA 2020 affiche une forte hausse de 39%.

La croissance de nos activités et le développement de nouveaux projets ont amené GTT à recruter de nouveaux talents, notamment dans les domaines de l’innovation, la R&D et les systèmes d’information. Ces recrutements viennent soutenir la croissance du Groupe et préparent l’avenir.

En ce qui concerne nos perspectives pour l’année en cours, compte tenu de l’étalement du carnet de commandes, mais aussi des renforcements d’effectifs et des coûts associés, nous estimons que le chiffre d’affaires consolidé 2021 devrait se situer dans une fourchette de 285 à 315 millions d’euros, l’EBITDA consolidé dans une fourchette de 150 à 170 millions d’euros, et nous maintenons notre engagement à distribuer, pour l’exercice 2021, un minimum de 80% de notre résultat net2. »

Evolution des activités

En 2020, GTT a montré sa capacité à couvrir l’ensemble de la chaine de valeur du transport et du stockage de gaz liquéfié, avec un nombre important de commandes de méthaniers assorti de commandes emblématiques dans le domaine des éthaniers de grande capacité, des FSU, FSRU et réservoirs terrestres.

- Des commandes de méthaniers qui se maintiennent à des niveaux élevés

Au cours de l’exercice 2020, l’activité commerciale de GTT a été marquée par de nombreux succès, en particulier dans le domaine des méthaniers. Aux 12 commandes de méthaniers enregistrées au cours du premier semestre, se sont ajoutées 29 commandes au second semestre 2020. La livraison de ces 41 méthaniers interviendra entre 2022 et 2025.

A noter, parmi ces commandes, celles de deux méthaniers de moyenne capacité pour le compte de l’armateur "K" LINE destinés au marché chinois, et de 15 méthaniers brise-glace consécutives à la signature fin juin 2020 d’un contrat de licence et d’assistance technique (TALA) avec le chantier russe Zvezda Shipbuilding Complex (Zvezda).

- Nouvelles commandes de 4 éthaniers de dernière génération

En septembre 2020, la technologie à membranes de GTT a été choisie pour la conception de quatre éthaniers de grande capacité (98 000 m3), construits par les chantiers navals coréens Hyundai Heavy Industries (HHI) et Samsung Heavy Industries (SHI). Cela fait suite à une commande de 6 éthaniers un an auparavant.

Conçus pour un usage multi-gaz, c'est-à-dire pour le transport de l’éthane ainsi que de plusieurs autres types de gaz, comme le propylène, le GPL et l'éthylène, ces navires seront également « LNG ready » offrant ainsi la possibilité de contenir du GNL à l'avenir, sans avoir à convertir les cuves du navire.

- Une année également marquée par la diversification des commandes sur toute la chaîne du GNL

  • Début juin 2020, GTT a reçu une commande de la part du chantier coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) portant sur l’équipement d’une unité de stockage et de regazéification (FSRU) pour le compte de l’armateur japonais Mitsui OSK Lines Ltd. (MOL). Ce FSRU d’une capacité de 263 000 m3 sera positionné à Wilhelmshaven en Allemagne.

  • En juin 2020, GTT a reçu une commande de la société China Huanqiu Contracting & Engineering Co. Ltd. (HQC) pour la conception de deux réservoirs de stockage membrane de GNL, équipés de la technologie GST® développée par GTT. D’une capacité de 220 000 m3 chacun, ce seront les plus grands réservoirs de stockage terrestre en Chine. Ils seront situés dans la zone industrielle sud du port de Tianjin en Chine.

  • Fin juin 2020, GTT a reçu une commande de la part du chantier coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) portant sur la conception des cuves de deux unités flottantes de stockage GNL (FSU), les plus grandes unités jamais construites (361 600 m3), pour le compte de la société russe GTLK. Ces deux FSU contribueront aux projets Yamal et Arctic LNG 2 du producteur russe de GNL Novatek.

  • GTT a reçu fin juin également une commande de la part de la société China Petroleum Engineering and Construction Corp. North China Company (CPECCNC), pour la conception d'un réservoir terrestre de stockage membrane de GNL qui intégrera la technologie GST® de GTT. D’une capacité de 29 000 m3, ce réservoir est destiné au projet Heijan LNG Peak shaving, situé dans la province chinoise de Hebei.

- Contrat avec le département de la défense américain

En septembre 2020, GTT North America a obtenu, par le Département de la Défense des Etats-Unis, un contrat relatif à l’installation de stockage de carburant en vrac de Red Hill, une base militaire de stockage de carburant située près d’Honolulu, à Hawaï. Cet accord vise à développer une solution permettant d’améliorer les réservoirs existants en doublant la paroi de confinement.

- Quatre nouveaux contrats de prestations de services avec des armateurs

Le Groupe propose aux armateurs des contrats-cadre intégrant une large gamme de services relatifs à l’exploitation et la maintenance des navires équipés de systèmes GTT.

  • En février 2020, GTT a signé avec le Groupe CMA CGM, un contrat de prestations de services et d’assistance pour la mise en service, l’exploitation et la maintenance de ses futurs porte-conteneurs géants propulsés au GNL et équipés des technologies de confinement à membrane GTT. La prestation de GTT prévoit notamment la formation des équipages de la flotte de CMA CGM grâce à la mise à disposition du simulateur de formation G-Sim®, spécialement adapté pour répliquer les opérations de GNL des navires CMA CGM.

  • En mars 2020, GTT a annoncé la signature d’un contrat-cadre de prestations de services entre sa filiale GTT North America et l’armateur Excelerate Energy. GTT assistera Excelerate Technical Management – ETM, pour la maintenance et l’exploitation de 9 FSRU équipés de la technologie NO96. Cet accord prévoit une assistance technique sur site des équipes GTT durant les inspections, la maintenance, les réparations, les opérations et l’ingénierie, ainsi que l’accès à la hotline d’urgence HEARS®.

  • En juillet 2020, GTT a signé un contrat-cadre de prestations de services avec l’armateur norvégien Knutsen OAS Shipping AS. Ce nouveau contrat couvre une flotte de 17 navires à l’horizon 2022 (12 actuellement en service et 5 en construction), tous équipés des technologies Mark III Flex ou NO96, développées par GTT. GTT assistera Knutsen pour la maintenance et l’exploitation des navires. Knutsen bénéficiera également d’un accès à la hotline d’urgence HEARS®.

  • Fin juillet 2020, GTT a annoncé la signature d’un nouveau contrat-cadre de prestations de service avec Fleet management, basée à Hong-Kong, pour le suivi de la construction, la maintenance et l’exploitation des navires sous gestion. Fleet Management supervise actuellement la construction de la nouvelle génération d’éthaniers de très grande capacité en Corée.

Développement des technologies

Début 2021, GTT a reçu une approbation de principe de la part des sociétés de classification bureau Veritas et DNV GL pour l’application de son système de confinement NO96 sur les cuves des très grands porte-conteneurs. Grâce à ces approbations, la technologie GTT destinée aux réservoirs GNL des très grands porte-conteneurs franchit une nouvelle étape.

Le 15 février 2021, GTT a obtenu deux approbations de principe de la part de Bureau Veritas. La première approbation porte sur le caractère « NH3 Ready » des cuves à membranes Mark III. La seconde approbation porte sur la pression de design élevée à « 1 barg » pour les applications GNL carburant telles que les grands porte-conteneurs. Ces approbations démontrent la capacité de GTT à proposer aux armateurs une solution flexible et à l’épreuve du temps leur permettant de sécuriser leur investissement face aux évolutions de la chaîne d’approvisionnement et de la réglementation environnementale.

Acquisitions ciblées

GTT a réalisé 3 acquisitions en 2020 :

  • La société Marorka en février 2020. Basée en Islande et spécialisée dans le Smart Shipping, cette société conçoit des systèmes de reporting opérationnel et d’optimisation de la performance énergétique des navires, permettant de réduire ainsi leur empreinte environnementale. Cette société offre une bonne complémentarité avec Ascenz, société singapourienne acquise en 2018.

  • La société OSE Engineering en juillet 2020. Basée en France, cette société est spécialisée dans l’intelligence artificielle appliquée au transport. Cette acquisition complète l’expertise du Groupe en modélisation de systèmes complexes, permettant d’optimiser les processus d’ingénierie.

  • Areva H2Gen, renommée Elogen, en octobre 2020. Leader français de l’électrolyse PEM, cette société est spécialisée dans la conception et l’assemblage d’électrolyseurs destinés à la production de l’hydrogène vert. Elogen utilise la technologie à membrane échangeuse de protons (dite « PEM » pour Proton Exchange Membrane). Elle est la seule entreprise qui fabrique des électrolyseurs en France.

Le marché de l’hydrogène vert connait aujourd’hui un développement rapide, notamment sous l’impulsion des grands énergéticiens qui souhaitent proposer à leurs clients des solutions décarbonées et de nombreux plans de développement nationaux, ainsi que d’un plan européen annoncé en juillet 2020.

Cette opération permet à GTT d’enrichir son portefeuille technologique par une expertise dans l’hydrogène vert, composante incontournable du mix énergétique des prochaines décennies. L’acquisition d’Elogen confirme la volonté de GTT de continuer de développer des technologies de pointe pour une meilleure efficacité énergétique. Elle est parfaitement en phase avec la stratégie de développement de GTT qui s’appuie sur des relais de croissance lui permettant de valoriser sa maîtrise du développement technologique, son savoir-faire dans les procédés de manipulation du gaz et sa connaissance des acteurs de la production et du transport de l’énergie.

En 2021, Elogen vise un chiffre d’affaires 6 millions d’euros avec un EBITDA en perte.

Elogen a pour ambition d’atteindre un seuil de rentabilité en termes d’EBITDA au plus tard en 2025 et de commercialiser plus de 400 MW de capacité d’électrolyse par an d'ici la fin de la décennie.

- Financées sur la trésorerie de GTT, ces acquisitions représentent un montant de 8 millions d’euros.

Politique ESG : ambition Net Zéro à l'horizon 2025

En 2020, GTT a engagé une démarche structurée pour définir ses ambitions en matière de décarbonation, à la fois sur son propre périmètre d'émissions, et sur la chaîne de valeur du transport maritime à travers ses nouvelles offres de produits et services.

Sur son propre périmètre, GTT a défini une ambition Net Zéro à l'horizon 2025 : le Groupe réduira ses émissions de GES (environ 5 000 tonnes de CO2eq en 2019) suivant une trajectoire de 1,5° C selon le cadre de la Science-Based Targets Initiative (SBTI). Un ensemble d'actions à mettre en œuvre d'ici trois ans a d’ores et déjà été identifié pour réduire les émissions et intégré au business plan. Ces actions combinent amélioration de l’efficacité énergétique, passage à des sources d’énergie bas-carbone, conversion de flotte de véhicules et modification des pratiques de déplacement professionnel.

Concernant la chaîne de valeur du transport maritime d'énergie, GTT a pour ambition d'aider ses clients et acteurs de l'industrie à atteindre l'objectif de l'OMI de réduire de moitié les émissions de GES du transport maritime international d'ici 2050 (aujourd'hui environ 900 millions de tonnes de CO2eq). Par ailleurs, l’acquisition d’Elogen participe à la diversification de GTT dans les vecteurs énergétiques bas carbone.

Carnet de commandes

Depuis le 1er janvier 2020, le carnet de commandes de GTT, hors GNL carburant, qui comptait alors 133 unités, a évolué de la façon suivante :

  • Commandes

    • 41 méthaniers, dont 2 de taille moyenne

    • 4 éthaniers

    • 1 FSRU

    • 2 FSU

    • 3 réservoirs terrestres, dont 1 de petite taille

  • Livraisons

    • 32 méthaniers

    • 1 éthanier

    • 3 FSRU

    • 1 FLNG


Au 31 décembre 2020, le carnet de commandes, hors GNL carburant, s’établit ainsi à 147 unités, dont :

  • 122 méthaniers

  • 9 éthaniers

  • 4 FSRU

  • 2 FSU

  • 1 FLNG

  • 3 GBS

  • 6 réservoirs terrestres

En ce qui concerne le GNL carburant, avec les livraisons d’un navire avitailleur et des quatre premiers porte-conteneurs géants de CMA CGM, le nombre de navires en commande au 31 décembre 2020 s’élève à 14 unités.

Evolution du chiffre d’affaires consolidé 2020

(en milliers d'euros)

2019

2020

Var.

Chiffre d'affaires

288 224

396 374

+37,5%

Dont nouvelles constructions

273 353

381 677

+39,6%

Dont services

14 871

14 697

-1,2%

Le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 396,4 millions d’euros en 2020, par rapport à 288,2 millions d’euros en 2019, soit une hausse de 37,5% sur la période.

·Le chiffre d’affaires lié aux constructions neuves s’établit à 381,7 millions d’euros, en forte hausse de 39,6% par rapport à l’an passé, celui-ci bénéficiant notamment du flux de commandes enregistrées en 2018 et 2019. Les redevances méthaniers et éthaniers augmentent de 47,2% à 340,0 millions d’euros, tandis que celles des FSRU diminuent de 4,3% à 24,2 millions d’euros. Le chiffre d’affaires relatif aux FLNG, aux réservoirs terrestres, aux GBS et au GNL carburant représente un montant global de 17,5 millions d’euros, en progression de 2,4 % grâce à la hausse du chiffre d’affaires lié aux GBS, qui atteint 2,9 millions d’euros, alors que le chiffre d’affaires lié au GNL carburant est quasiment stable à 9,6 millions d’euros.

  • Le chiffre d’affaires lié aux services affiche une légère baisse de 1,2% par rapport à 2019 en raison de la forte baisse des activités de maintenance et d’intervention sur les navires en opération pendant la crise du Covid. A noter toutefois, la progression des prestations d’homologation de fournisseurs et des études d’ingénierie d’avant-projet.


Analyse du compte de résultat consolidé 2020

(en milliers d'euros ; résultat par action en euros)

2019

2020

Var.

Chiffre d'affaires

288 224

396 374

+37,5%

Résultat opérationnel avant amortissement sur immobilisations (EBITDA3)

174 318

242 656

+39,2%

Marge d’EBITDA (sur chiffre d’affaires, %)

60,5%

61,2%

Résultat opérationnel (EBIT)

170 033

236 314

+39,0%

Marge d’EBIT (sur chiffre d’affaires, %)

59,0%

59,6%

Résultat net

143 353

198 862

+38,7%

Marge nette (sur chiffre d’affaires, %)

49,7%

50,2%

Résultat net par action4 (en euros)

3,87

5,36

En 2020, le résultat opérationnel avant dotations aux amortissements sur immobilisations (EBITDA) a atteint 242,7 millions d’euros, en hausse de 39,2% par rapport à 2019. Cette évolution s’explique principalement par la progression de 26% des achats consommés, des charges externes et des charges de personnel, en lien avec le niveau élevé de commandes de l’activité principale et l’intensification des projets de recherche et développement et de l’activité brevets, ainsi que des projets informatiques de développement de logiciels.

Le résultat net atteint 198,9 millions d’euros sur l’exercice 2020, en hausse de 38,7% par rapport à l’année précédente.

Autres données financières consolidées 2020

(en milliers d'euros)

2019

2020

Var.

Dépenses d’investissements
(y compris acquisitions)

(9 021)

(21 780)

+41,4%

Dividendes payés

(121 980)

(157 569)

+29,2%

Situation de trésorerie

169 016

141 744

-16,1%

Au 31 décembre 2020, GTT disposait d’une situation de trésorerie nette positive de 141,7 millions d’euros, en baisse de 16,1% par rapport au 31 décembre 2020. Dans un contexte d’accroissement de l’activité, cette diminution s’explique principalement par l’augmentation des dividendes payés, la croissance des dépenses d’investissements et l’augmentation du besoin en fond de roulement.

Dividende au titre de l’exercice 2020

Le Conseil d’Administration du 18 février 2021, après avoir arrêté les comptes, a décidé de proposer la distribution d’un dividende de 4,29 euros par action au titre de l’exercice 2020. Payable en numéraire, ce dividende sera soumis l’approbation de l’Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 27 mai 2021. Un acompte sur dividende d’un montant de 2,50 euros par action ayant déjà été versé le 5 novembre 2020 (selon la décision du Conseil d’Administration du 29 juillet 2020), le paiement en numéraire du solde du dividende, d’un montant de 1,79 euro par action, interviendra le 3 juin 2021 (détachement du solde du dividende le 1er juin 2021). Ce dividende proposé correspond à un taux de distribution de 80% du résultat net consolidé.

Par ailleurs, un acompte sur dividende au titre de l’exercice 2021 devrait être versé en novembre 2021.

Perspectives

Après trois années marquées par de nombreux succès commerciaux, le carnet de commandes de l’activité principale se situe à un niveau élevé (147 unités). A la différence des deux années précédentes, les commandes de 2020 portent, pour la plupart, sur un horizon de temps élargi qui offre à GTT une visibilité jusqu’en 2025. Ces commandes ne génèreront pas un chiffre d’affaires additionnel significatif en 2021.

Le carnet de commandes au 31 décembre 2020 correspond à un chiffre d’affaires de 640 millions d’euros sur la période 2021 – 20255, réparti en fonction des calendriers de construction des navires de la manière suivante6 : 267 millions d’euros en 2021, 213 millions d’euros en 2022, 108 millions d’euros en 2023, 39 millions d’euros en 2024 et 13 millions en 2025.

Par ailleurs, comme annoncé précédemment, pour soutenir la croissance et préparer l’avenir, le Groupe a poursuivi ses efforts de recherche et développement, de dépôts de brevets7, mais aussi de développement informatique, qui se traduisent par des augmentations d’effectifs et des charges associées.

Sur la base de ces éléments, le Groupe annonce les objectifs 2021 suivants :

  • un objectif de chiffre d’affaires consolidé 2021 dans une fourchette de 285 à 315 millions d’euros,

  • un objectif d’EBITDA8 consolidé 2021 dans une fourchette de 150 à 170 millions d’euros,

  • un objectif de distribution, au titre de l’exercice 2021, d’un dividende correspondant à un taux minimum de distribution de 80% du résultat net consolidé9.

Décision de l’Autorité de la concurrence coréenne

En novembre 2020, l’Autorité de la concurrence coréenne (Korea Fair Trade Commission ou « KFTC ») a conclu que certaines pratiques commerciales de GTT enfreignent les règles de la concurrence coréenne depuis 2016, et a demandé à GTT de permettre aux chantiers navals coréens qui en feraient la demande, d’effectuer tout ou partie des services d’assistance technique actuellement inclus dans la licence de technologie. La KFTC a également prononcé une amende administrative d’environ 9,5 millions d’euros.

GTT conteste les fondements de cette décision et en a fait appel auprès de la Haute Cour de Séoul le 31 décembre 2020. L’appel a été assorti d’une demande d’effet suspensif de la décision de la KFTC.

Le 6 janvier 2021, la Haute Cour de Séoul a décidé de suspendre les effets de la décision de la KFTC. Cette décision favorable à GTT est actuellement en cours de revue par la Cour Suprême de Corée, à la suite de l’appel interjeté par la KFTC en date du 14 janvier 2021.


COVID-19

Santé des collaborateurs GTT et de leurs familles

Aucun cas sévère n’a été recensé et GTT poursuit la stricte application des préconisations des autorités sanitaires et leur mise à jour régulière en fonction de l’évolution de la situation.

Fonctionnement du Groupe

Au siège social, le télétravail est privilégié pour l’ensemble des salariés, en particulier pour les salariés à risque ou proches d’une personne à risque. Certaines dérogations sont admises en fonction des contraintes professionnelles ou personnelles.

Dans les filiales et pour les salariés détachés, GTT met en œuvre une politique identique à celle du siège, sous réserve des directives locales.

Principaux risques

Pour GTT, le risque principal de l’épidémie de coronavirus consiste en d’éventuels retards dans le calendrier de construction des navires, pouvant conduire à un décalage dans la reconnaissance du chiffre d’affaires d’un exercice à l’autre.

Les risques liés à l’impact de l’épidémie sur l’économie mondiale, et plus particulièrement sur le marché du GNL, restent à ce jour difficiles à apprécier. Le Groupe rappelle cependant que le marché du GNL est principalement fondé sur des financements et des perspectives de long terme.

Les activités principales de GTT fonctionnent donc normalement, en dépit d’un contexte particulièrement difficile. Le Groupe surveille attentivement les changements qui pourraient affecter les marchés sur lesquels il opère.

***


Présentation des résultats de l’exercice 2020

Philippe Berterottière, Président-Directeur général, Eric Dehouck, Directeur général adjoint, et Marc Haestier, Directeur administratif et financier, commenteront les résultats annuels de GTT et répondront aux questions de la communauté financière à l’occasion d’une conférence téléphonique en anglais qui se tiendra vendredi 19 février 2021, à 8h30, heure de Paris.

Cette conférence sera retransmise en direct sur le site Internet de GTT (www.gtt.fr/finance).
Pour participer par téléphone, vous devrez composer l’un des numéros suivants environ cinq à dix minutes avant le début de la conférence :
• France : + 33 1 76 70 07 94
• Royaume-Uni : + 44 20 7192 8000
• Etats-Unis : + 1 631 510 7495
Code de confirmation : 7262989

Le document de présentation sera disponible sur le site internet le 19 février 2021 à 8h30.

Agenda financier

  • Activité du premier trimestre 2021 : le 19 avril 2021 (après clôture de bourse)

  • Assemblée générale des actionnaires : le 27 mai 2021

  • Paiement du solde du dividende (1,79 euro par action) au titre de l’exercice 2020 : le 3 juin 2021

  • Publication des résultats semestriels 2021 : le 28 juillet 2021 (après clôture de bourse)

  • Activité du troisième trimestre 2021 : le 28 octobre 2021 (après clôture de bourse)

A propos de GTT
GTT (Gaztransport & Technigaz) est une société d’ingénierie spécialiste des systèmes de confinement à membranes dédiés au transport et au stockage du gaz liquéfié, et en particulier du GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Depuis plus de 50 ans, GTT entretient des relations de confiance avec l’ensemble des acteurs de l’industrie du gaz liquéfié (chantiers navals, armateurs, sociétés gazières, opérateurs de terminaux et sociétés de classification). La société conçoit et commercialise des technologies alliant efficacité opérationnelle et sécurité pour équiper les méthaniers, les unités flottantes de GNL, ainsi que les navires de transport multi-gaz. Elle propose également des solutions destinées aux réservoirs terrestres et à l’utilisation du GNL comme carburant pour la propulsion des navires, ainsi qu’une large gamme de services.

GTT est cotée sur le compartiment A d’Euronext Paris (Code ISIN FR0011726835, Ticker GTT) et fait partie notamment des indices SBF 120 et MSCI Small Cap.

Contact Relations Investisseurs :
information-financiere@gtt.fr / +33 1 30 23 20 87

Contact presse :
press@gtt.fr / +33 1 30 23 80 80

Three Sixty Advisory – Marie-Laurence Bouchon
mlbouchon@three-sixty-advisory.com / +33 6 31 62 23 48

Pour plus d’information, consulter le site www.gtt.fr, et en particulier la présentation mise en ligne à l’occasion de la conférence téléphonique du 19 février 2021.

INFORMATION
Les procédures d’audit sur les comptes annuels IFRS ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis avant le dépôt du document d’enregistrement universel auprès de l’AMF prévu fin avril 2021.

Avertissement important

Les agrégats présentés sont ceux habituellement utilisés et communiqués aux marchés par GTT. La présente communication contient des informations et des déclarations prospectives. Ces déclarations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits ou des services futurs ou les performances futures. Bien que la direction de GTT estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de titres GTT sont alertés sur le fait que ces informations et déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de GTT qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les déclarations et informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par GTT auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de risques » du document de référence de GTT déposé auprès de l’AMF le 27 avril 2020, et du rapport financier semestriel mis à disposition le 29 juillet 2020. L’attention des investisseurs et des porteurs de titres GTT est attirée sur le fait que la réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d’avoir un effet défavorable significatif sur GTT.


Annexes (états financiers consolidés IFRS)

Annexe 1 : Bilan consolidé

En milliers d'euros

31 décembre 201910

31 décembre 2020

Immobilisations incorporelles

2 757

4 891

Goodwill

4 291

15 365

Immobilisations corporelles

20 198

29 170

Actifs financiers non courants

5 084

4 833

Impôts différés actifs

3 031

3 485

Actifs non courants

35 360

57 744

Stocks

10 854

10 653

Clients

83 392

103 822

Créance d'impôts exigibles

41 771

41 633

Autres actifs courants

8 496

9 215

Actifs financiers courants

16

43

Trésorerie et équivalents

169 016

141 744

Actifs courants

313 545

307 110

TOTAL DE L'ACTIF

348 905

364 854


En milliers d'euros

31 décembre 201910

31 décembre 2020

Capital

371

371

Primes liées au capital

2 932

2 932

Actions autodétenues

(11)

(110)

Réserves

55 614

42 253

Résultat net

143 377

198 878

Capitaux propres - part du Groupe

202 284

244 324

Capitaux propres - part revenant aux intérêts non contrôlés

(3)

(7)

Capitaux propres d'ensemble

202 280

244 317

Provisions - part non courante

5 001

15 167

Passifs financiers - part non courante

2 089

5 229

Impôts différés passifs

120

100

Passifs non courants

7 210

20 496

Provisions - part courante

1 583

4 170

Fournisseurs

16 791

18 160

Dettes d'impôts exigibles

6 192

3 044

Passifs financiers courants

16

856

Autres passifs courants

114 832

73 813

Passifs courants

139 414

100 042

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF

348 905

364 854



Annexe 2 : Compte de résultat consolidé

En milliers d'euros

31 décembre 2019

31 décembre 2020

Produits des activités ordinaires

288 224

396 374

Achats consommés

(7 102)

(8 703)

Charges externes

(53 924)

(68 472)

Charges de personnel

(51 623)

(64 885)

Impôts et taxes

(5 128)

(6 390)

Dotations nettes aux amortissements et provisions

(4 348)

(16 801)

Autres produits et charges opérationnels

4 209

5 684

Dépréciations suite aux tests de valeur

(276)

(494)

Résultat opérationnel

170 033

236 314

Résultat financier

124

(203)

Résultat avant impôt

170 157

236 111

Impôts sur les résultats

(26 804)

(37 249)

Résultat net

143 353

198 862

Résultat net part du Groupe

143 377

198 878

Résultat net des participations ne donnant pas le contrôle

(25)

(16)

Résultat net de base par action (en euros)

3,87

5,36

Résultat net dilué par action (en euros)

3,85

5,34

Nombre moyen d'actions en circulation

37 069 480

37 071 013

Nombre d'actions dilué

37 197 480

37 226 434


En milliers d'euros

31 décembre 2019

31 décembre 2020

Résultat net

143 353

198 862

Eléments non recyclables en résultat

Gains et pertes actuariels

Montant brut

(1 731)

(46)

Impôts différés

203

5

Montant net d'impôt

(1 528)

(41)

Eléments recyclables en résultat

Ecarts de conversion

65

(151)

Total des autres éléments du résultat global

(1 463)

(192)

RESULTAT GLOBAL

141 890

198 670



Annexe 3 : Flux de trésorerie consolidés

(En milliers d'euros)

31 décembre 2019

31 décembre 2020

Résultat de la société

143 353

198 862

Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie :

Dotations (Reprises) amortissements, provisions, dépréciations

1 599

16 707

Valeur nette comptables des immobilisations corporelles et incorporelles cédées

7

-

Charges (Produits) financiers

(124)

203

Charge (Produit) d'impôt de l'exercice

26 804

37 249

Paiements par remise d'actions

2 255

2 557

Marge brute d'autofinancement

173 894

255 578

Impôt de l'exercice décaissé

(35 220)

(39 906)

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité :

- Stocks et en cours

(3 460)

691

- Créances clients et comptes rattachés

12 612

(18 689)

- Dettes fournisseurs et comptes rattachés

5 371

3 733

- Autres actifs et passifs opérationnels

(24 880)

(47 773)

Flux net de trésorerie généré par l'activité (Total I)

128 317

153 633

Opérations d'investissement

Acquisition d'immobilisations

(9 021)

(13 738)

Cession d'immobilisations

Prise de contrôle sur des filiales nettes de la trésorerie et équivalents de trésorerie acquis

(0)

(8 042)

Investissements financiers

(1 904)

(1)

Cessions d'actifs financiers

-

172

Actions auto détenues

585

(1 563)

Variation des autres immobilisations financières

13

(7)

Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement (Total II)

(10 327)

(23 178)

Opérations de financement

Dividendes versés aux actionnaires

(121 980)

(157 569)

Remboursement de dettes financières

(65)

(2 162)

Augmentation de dettes financières

10

2 274

Intérêts décaissés

(54)

(154)

Intérêts reçus

245

326

Variation des concours bancaires

(273)

-

Flux net de trésorerie lié aux opérations de financement (Total III)

(122 118)

(157 284)

Incidence des variations de cours des devises (IV)

(37)

(444)

Variation de trésorerie (I+II+III+IV)

(4 164)

(27 274)

Trésorerie d'ouverture

173 179

169 016

Trésorerie de clôture

169 016

141 744

Variation de trésorerie

(4 163)

(27 274)

Annexe 4 : Répartition du chiffre d’affaires consolidé

(en milliers d'euros)

31 décembre 2019

31 décembre 2020

%

Chiffre d'affaires

288 224

396 374

37,5%

Dont nouvelles constructions (royalties)

273 353

381 677

39,6%

Méthaniers / éthaniers

230 961

339 967

47,2%

FSRU

25 264

24 170

-4,3%

FLNG

4 986

4 014

-19,5%

Réservoirs terrestres

1 955

1 073

-45,1%

GBS

533

2 871

438,7%

Navires propulsés au GNL

9 654

9 582

-0,7%

Dont services

14 871

14 697

-1,2%

Annexe 5 : Estimation de commandes à 10 ans

En unités

Estimations commandes (1)

Méthaniers

290-320

Ethaniers

25-40

FSRU

10-20

FLNG

<5

Réservoirs terrestres et sous-marins (GBS)

25-30

(1) Période 2021-2030. La Société rappelle que le nombre de nouvelles commandes peut faire l’objet de fortes variations d’un trimestre à l’autre, voire d’une année sur l’autre, sans pour autant que soient remis en cause les fondamentaux sur lesquels repose son modèle économique.



1 Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale du 27 mai 2021

2 Résultat net consolidé, sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale et du montant de réserves distribuables dans les comptes sociaux de GTT SA .

3 L’EBITDA correspond à l’EBIT auquel s’ajoutent les dotations aux amortissements sur immobilisations et les dépréciations d’actifs de tests de valeur liées aux dites immobilisations, en normes IFRS.

4 Le résultat net par action a été calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation, soit 37 069 480 actions au 31 décembre 2019 et 37 071 013 actions au 31 décembre 2020.

5 Redevances tirées de l’activité principale, c’est-à-dire hors GNL carburant et hors services, selon les normes IFRS 15.

6 Sous réserve de reports ou annulations significatifs de commandes.

7 GTT, première ETI française en nombre de brevets publiés par l’INPI en 2019.

8 L’EBITDA correspond à l’EBIT auquel s’ajoutent les dotations aux amortissements sur immobilisations et les dépréciations d’actifs de tests de valeur liées aux dites immobilisations, en normes IFRS.

9 Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée générale et du résultat net distribuable dans les comptes sociaux de GTT SA.

10 En 2020, il a été décidé que les produits constatés d'avance et les factures à établir constatés à l'avancement du chantier pour chaque navire d'une série seraient désormais compensés au sein de cette même série pour ne faire apparaître qu'une position nette à l'actif ou au passif. Les comptes 2019 ont été retraités en conséquence.


Pièce jointe