La bourse ferme dans 4 h 21 min

GSMA : l'industrie des TIC s'accorde sur la voie scientifique à suivre pour atteindre un niveau d'émissions net zéro

L'UIT, la GeSI, la GSMA et la SBTi définissent une voie scientifique en ligne avec l'accord de Paris

Le secteur des TIC franchit aujourd'hui une étape sans précédent dans la lutte contre le changement climatique avec la publication du tout premier plan scientifique de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des télécommunications. Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'engagement pris par la GSMA d'aider le secteur de la téléphonie mobile à atteindre un niveau d'émissions de carbone net zéro d'ici 2050.

Le nouvel objectif scientifique (Science-Based Target - SBT) est le résultat d'une collaboration entre l'UIT, la GeSI, la GSMA et la SBTi pour élaborer une voie de décarbonisation spécifique au secteur qui permette aux entreprises du secteur des TIC de fixer des objectifs conformes aux dernières connaissances scientifiques sur le climat. Elle comprend des trajectoires de réduction des émissions pour les opérateurs de téléphonie mobile, de téléphonie fixe et de centres de données afin d'atteindre l'objectif ambitieux de l'accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5°c, dans le but de réduire considérablement les risques et les effets du changement climatique.

Vingt-neuf groupes d'opérateurs représentant 30 % des connexions mobiles mondiales sont déjà engagés dans des SBT. Il s'agit notamment d'America Movil, AT&T, BT, Bharti Airtel, Deutsche Telekom, Elisa, Far Eastone, KPN, Magyar Telekom, NTT DOCOMO, Orange, Proximus, Reliance Jio Infocomm, Safaricom, Singtel, SK Telecom, STC, Swisscom, T Mobile USA, Taiwan Mobile, TDC, Tele2, Telefónica, Telekom Austria, Telenor, Telia, Telstra, Verizon et Vodafone

Beaucoup d'autres seront désormais en mesure de fixer des objectifs en appliquant les recommandations de trajectoire publiées aujourd'hui.

" L'accord historique d'aujourd'hui souligne la manière dont le secteur des TIC prend des mesures immédiates et sans précédent en réponse à l'urgence climatique, " a déclaré Mats Granryd, directeur général de la GSMA. " L'industrie mobile est l'un des premiers grands secteurs au monde à fixer volontairement un SBT pour la réduction des émissions. Notre secteur constituera l'épine dorsale de la future économie mondiale et a un rôle unique à jouer pour atteindre une économie " Nette Zéro ". Un monde décarbonisé sera un monde numérique, nous devons donc faire preuve de leadership et prendre la responsabilité de mener une action positive en faveur du climat. "

La GSMA lance également aujourd'hui une boîte à outils sur le climat destinée aux opérateurs, qui comprend des conseils aux entreprises pour fixer des objectifs basés sur la science. De plus amples informations sont disponibles à l'adresse suivante https://www.gsma.com/betterfuture/climate-action-toolkit

Les énergies renouvelables au service de la réduction des émissions

Le SBT fixe les réductions d'émissions sur la décennie (2020-2030) pour chaque sous-secteur des TIC. Par exemple, les opérateurs de réseaux mobiles qui adoptent la SBT sont tenus de réduire leurs émissions d'au moins 45 % sur cette période. Les entreprises sont tenues de fixer un objectif pour leurs émissions combinées de type 1 et 2, et des orientations supplémentaires sont fournies pour la gestion des émissions de type 31.

Le passage à l'électricité renouvelable et à faible teneur en carbone devrait représenter l'essentiel des réductions au cours de cette période, parallèlement aux efforts déployés par les opérateurs pour améliorer leur efficacité énergétique. L'accès aux énergies renouvelables, qui peut varier considérablement en fonction de la situation géographique d'un opérateur, est donc un facteur clé qui détermine la capacité d'un opérateur à respecter le SBT.

La trajectoire SBT du secteur des TIC a été approuvée par la SBTi (Science-Based Target Initiative) ce mois-ci, après une période de consultation. Tous les détails sont fournis dans la norme officielle de l'UIT :Des trajectoires d'émissions de GES pour le secteur des TIC compatibles avec l'accord de Paris de la CCNUCC (Réf : Recommandation ITU L.1470).

L'industrie de la téléphonie mobile fait preuve de leadership en matière de lutte contre le changement climatique

L'annonce d'aujourd'hui s'inscrit dans le cadre de la feuille de route de la GSMA pour l'action climatique dans l'industrie mobile, qui a déjà vu des opérateurs divulguer leurs impacts climatiques, leur énergie et leurs émissions via le système de divulgation des émissions carbone - CDP, reconnu au niveau international.2

La GSMA travaille avec les opérateurs participants et s'associe à la communauté internationale, aux experts climatiques et aux organisations tierces pour faire progresser l'industrie, établir les meilleures pratiques et soutenir la divulgation et la fixation d'objectifs. Ce travail s'inscrit dans le cadre de la démarche de l'industrie visant à soutenir la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies, en particulier l'ODD n°13 relatif à la lutte contre changements climatiques.

L'industrie s'est également engagée à faire progresser les innovations en matière de technologie mobile dans des domaines tels que le big data et l'IdO, qui peuvent permettre d'apporter des solutions efficaces sur le plan énergétique et environnemental dans de nombreux secteurs, notamment les transports, l'industrie manufacturière, l'agriculture, le bâtiment et l'énergie. Un rapport récent produit par la GSMA et le Carbon Trust a calculé que l'utilisation de la technologie mobile a permis une réduction globale des émissions d'environ 2 135 millions de tonnes de CO2 en 20183. Ces réductions d'émissions étaient presque dix fois plus élevées que l'empreinte carbone globale de l'industrie mobile elle-même.

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier. Elle réunit plus de 750 opérateurs et plus de 350 sociétés appartenant à l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipements, des sociétés Internet et des organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA produit également les événements MWC, leaders du secteur, qui se tiennent chaque année à Barcelone, Los Angeles et Shanghai, ainsi que la série Mobile 360 de conférences régionales.

Pour plus d'informations, consultez le site internet de la GSMA sur www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA

1 https://www.epa.gov/greeningepa/greenhouse-gases-epa

2 https://www.gsma.com/newsroom/press-release/worlds-leading-mobile-operators-to-disclose-climate-impacts-as-part-of-new-gsma-led-climate-action-roadmap/

3 https://www.gsma.com/newsroom/press-release/mobile-technologies-enabling-huge-carbon-reductions-in-response-to-climate-emergency/

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200227005758/fr/

Contacts

Contacts avec les médias :
Pour la GSMA :
Bureau de presse de la GSMA
Caitlin Gosai
cgosai@webershandwick.com