La bourse ferme dans 3 h 43 min
  • CAC 40

    6 676,93
    +3,83 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 164,30
    +12,90 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1662
    +0,0043 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    1 780,60
    +14,90 (+0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    53 381,79
    +692,07 (+1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 455,22
    +3,59 (+0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,37
    +0,93 (+1,13 %)
     
  • DAX

    15 497,83
    +23,36 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 209,42
    +5,59 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    +0,0100 (+0,73 %)
     

Le Groupe SOS fédère des grandes marques pour ouvrir 1000 cafés dans nos villages

·2 min de lecture

Acteur numéro un en Europe de l'économie sociale et solidaire, le Groupe SOS promet de faire renaître 1.000 cafés dans des villages français qui n'en ont plus. Il s'est assuré l'aide de partenaires très puissants : Pernod Ricard, Kronenbourg, LeBonCoin, Veolia, le PMU, Coca-Cola, la Maif et la Sacem notamment.

Le constat a été fait par Jean-Marc Borello, il y a plusieurs années déjà. Sur 32.000 communes rurales en France, 26.000 n'ont plus de café. Et c'était bien souvent le dernier commerce. Et 53% des communes de moins de 3.500 habitants ne disposent d'aucun commerce du quotidien, là où habite presque un tiers de la population française.

Ca tombe bien! Le Groupe SOS, 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires, est une fédération de 600 associations et établissements répartis partout en France. Il regroupe notamment des gestionnaires d'hôpitaux et d'Ehpad mais aussi des associations d'insertion ou d'aides aux personnes démunies, malades, handicapées et migrantes et s'est fait une spécialité d'intervenir . "Il ne s'agit pas d'envoyer des fonctionnaires dans tous les villages de France, l'initiative privée peut parfois être plus efficace que l'administration", explique Jean-Marc Borello, l'homme aux 1.000 solutions.

Lire aussi

Pour monter cette opération "1.000 cafés", dont le budget total s'élève à un million d'euros, il a d'abord obtenu le soutien de son ami personnel Emmanuel Macron. Un appui déterminant pour obtenir, fait inédit en France, l'octroi de plusieurs centaines de "Licences IV" (autorisation légale de vendre de l'alcool), là où elles n'existaient pas ou plus. Il a ensuite obtenu l'aide du ministère et de l'Agence de la Cohésion des territoires.

Le gérant a un salaire garanti et n'apporte pas les fonds

Le modèle de ses 1.000 cafés est le suivant : 1e) la mairie s'assure de la mise à disposition d'un local commercial exploitable et d'un logement à des loyers modérés; 2e) l'équipe 1.000 cafés instruit le dossier : en réunissant l'investissement, le recrutement du gérant et l'accompagnement du lancement; 3e) le gérant imagine l'identité et l'offre de services du café, il anime et gère le lieu. Le projet a été souvent critiqué par ceux qui s'inquiètent de voir les populations rurales sombrer dans l'alcoolisme. Borello répond : "Tous les gérants vont recevoir une[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles