La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 923,29
    -22,29 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    14 267,67
    +14,40 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 874,89
    -9,24 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1953
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 817,07
    +507,31 (+1,79 %)
     
  • BTC-EUR

    28 172,24
    +1 790,98 (+6,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    808,47
    -1,72 (-0,21 %)
     
  • S&P 500

    4 246,86
    +0,42 (+0,01 %)
     

Le distributeur musical français Believe prépare une IPO à la Bourse de Paris

·3 min de lecture
LE DISTRIBUTEUR MUSICAL FRANÇAIS BELIEVE PRÉPARE UNE IPO À LA BOURSE DE PARIS

(Correction d'une dépêche transmise lundi, bien lire six dernières années au §6)

PARIS (Reuters) - Le groupe français Believe spécialisé dans l'accompagnement d'artistes et de labels indépendants à travers des solutions digitales a annoncé lundi avoir entamé le processus pour une cotation à la Bourse de Paris.

La société a reçu le feu vert de l'Autorité des marchés financiers (AMF) en vue de son projet d'introduction en Bourse (IPO) à l'issue duquel elle espère lever environ 500 millions d'euros pour financer son développement.

Des sources avaient indiqué à Reuters en novembre que Believe pourrait être valorisé environ deux milliards d'euros pour son IPO.

Basé à Paris et connu également sous les noms de Believe Digital, Believe Music et Believe Distribution Services, le groupe musical est spécialisé dans l'accompagnement des artistes et des labels indépendants. En France, il est notamment derrière le rappeur Jul.

Believe distribue aussi la musique et les clips vidéo des artistes sur les services de streaming et de téléchargement. Il travaille notamment avec les plates-formes Spotify, Deezer, Apple Music, Youtube et Amazon Music.

MODÈLE DE PLATE-FORME TECHNOLOGIQUE

La start-up, qui cible en particulier les artistes peu connus des grandes majors, a procédé à 18 acquisitions au cours des six dernières années, dont le label allemand Groove Attack.

"Au cours des dix dernières années, le streaming a changé la façon dont nous découvrons de la musique, favorisant ainsi l'essor d’artistes et de labels indépendants", a déclaré Denis Ladegaillerie, fondateur et PDG de Believe, cité dans le communiqué.

Selon le dirigeant, son groupe dispose d'un modèle unique pour apporter les solutions numériques les plus adaptées aux besoins de chaque artiste et label indépendant, quel que soit leur niveau de développement.

Le groupe dit vouloir continuer à investir dans ses propres plates-formes technologiques et se développer sur les marchés émergents.

"On passe d'un monde où ce qui comptait, c’était le talent management de quelques équipes pour gérer un nombre limité d'artistes à un modèle de plate-forme technologique", a souligné devant la presse le directeur général de Believe.

"Ce qui compte, ce n’est plus les partenariats avec les chaînes de télé, c’est 'comment est-ce qu’on comprend les algorithmes de Spotify, les algorithmes de Tiktok'", a-t-il expliqué.

Believe estime que le streaming représentera d'ici 2027 78% du marché de la musique, contre 62% en 2020, pour des revenus évalués à 22,4 milliards de dollars (18,4 milliards d'euros).

La société, fondée en 2005, se dit rentable et vise une croissance de son chiffre d'affaires à taux de change constant d'environ 20% cette année. L'an dernier, elle dit avoir dégagé un chiffre d'affaires de 441 millions d'euros.

Citigroup, JP Morgan, Société générale, BNP Paribas, Goldman Sachs, HSBC, UBS et Rothschild figurent parmi les banques d'investissement travaillant sur le projet d'IPO de Believe.

(Correction: bien lire six dernières années au sixième paragraphe)

(Claude Chendjou, avec Sudip Kar-Gupta, Gwenaëlle Barzic et Sarah White, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles