La bourse ferme dans 5 h 59 min
  • CAC 40

    6 301,46
    +14,39 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 033,14
    +0,15 (+0,00 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2029
    +0,0049 (+0,41 %)
     
  • Gold future

    1 788,30
    +8,10 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    47 234,72
    -1 119,24 (-2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 290,95
    -100,76 (-7,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,06
    -0,07 (-0,11 %)
     
  • DAX

    15 444,03
    -15,72 (-0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,67
    +9,14 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3885
    +0,0045 (+0,33 %)
     

Le groupe Lustucru pourrait racheter Panzani

·1 min de lecture

Se dirige-t-on vers un petit bouleversement dans le monde de l'agroalimentaire et à la naissance d'un champion français des pâtes ? Selon le quotidien Les Echos, le groupe français Lustucru, société contrôlée par la famille Skalli, se prépare à ce que le premier groupe agroalimentaire espagnol, Ebro Foods, actuel propriétaire de Panzani, démarre le processus de vente de Panzani en avril. Le prix de 600 millions d'euros est évoqué. Dans ce cadre, Lustucru s'associerait au fonds britannique CVC, selon le quotidien économique. Ebro Foods possède par ailleurs Lustucru Sélection (pâtes fraîches...), issue de la scission de Lustucru en deux sociétés en 2002.

Dans un entretien mi-mars au journal espagnol el Economista, Antonio Hernandez Callejas, le président d'Ebro Foods, indiquait ne pas être opposé à la vente de Panzani. "Je n'ai jamais dit que je ne vendais rien. Tout dépend du prix", avait-il déclaré. "Si nous procédons à un désinvestissement de 600 millions [Panzani, en France], il y a des possibilités, car avec ces montants beaucoup de choses peuvent être faites: réduire la dette, verser des dividendes ou investir dans autre chose", ajoutait-il.

>> A lire aussi - Panzani, Barilla… le coronavirus fait décoller les ventes des géants des pâtes

Contacté par l'Agence France-Presse, Panzani a réagi en affirmant que "si certains acteurs ont effectivement exprimé un intérêt suite aux ventes du groupe Ebro en Amérique du Nord, Panzani confirme que l'actionnaire du groupe Panzani, Ebro Foods, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’euro va-t-il poursuivre sa chute face au dollar ? : le conseil Bourse du jour
France Télévisions (France 2, France 3) dans le vert en 2020 malgré la crise
Le CSA met en demeure Canal+ sur ses obligations de financement
Assurance : la Macif veut devenir le mutualiste français n°1, 1.000 recrutements prévus
Le Danemark va continuer à suspendre le vaccin AstraZeneca