Marchés français ouverture 58 min

Le groupe de bureautique Ricoh va licencier 360 salariés en France

1 / 2

Le groupe de bureautique Ricoh va licencier 360 salariés en France

Le groupe japonais de bureautique veut procéder au licenciement de 15% de ses effectifs en France, principalement dans les services techniques et administratifs. 

Ricoh veut procéder à 360 licenciements secs. Malgré des résultats qui "demeurent fortement bénéficiaires", la direction a annoncé "un nouveau projet de restructuration qui pourrait concerner 360 postes sur les 2.300 salariés que compte l'entreprise", rapporte mardi l'intersyndicale (CFE-CGC, CFDT, CFTC, FO, CGT).

La direction de Ricoh France "a présenté les grands principes de son projet de transformation d'entreprise" lors d'une "réunion sur les orientations stratégiques" en mars, a confirmé le groupe, basé à Rungis (Val-de-Marne).

"Pour assurer sa pérennité, Ricoh France se doit de repenser son organisation et son fonctionnement en tenant compte de l'évolution technologique de son offre et de ses marchés", explique l'entreprise, qui confirme que 360 postes seront concernés "dans les fonctions Services, back office et supports" mais "sans impact sur les forces commerciales". Le groupe souhaite notamment "développer activement le canal de vente" numérique et "allége(r) la structure de coûts" pour "réaliser de nouveaux investissements".

L'entreprise rejette l'idée d'un plan de départs volontaires 

Le projet, qui "devrait se clôturer à la fin de l'année 2018", doit être abordé lors "d'une première réunion" avec les représentants du personnel mercredi, précise l'entreprise. D'après Didier Guithou, secrétaire (CFE-CGC) du comité d'entreprise, la direction veut recourir à...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi