Marchés français ouverture 7 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1875
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 133,98
    -101,82 (-0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    32 372,29
    -1 781,82 (-5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    932,60
    -28,29 (-2,94 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Comment Groupama veut réaménager la Défense

·2 min de lecture

EN IMAGES- L’assureur Groupama propose un réaménagement complet du quartier d'affaires de la Défense. Une initiative originale, mais qui se fait sans l'aval de l'aménageur... qui n'a pas été consulté!

C’est une pierre dans le jardin de La Défense, l’aménageur public chargé du premier quartier d’affaires d’Europe continentale. Groupama propose un grand réaménagement du quartier. La Défense, c’est un vaste espace public de 1,6 kilomètre carré presque exclusivement dédié au bureau, puisqu’il emploie 180.000 salariés dans 500 entreprises, mais compte seulement 42.000 habitants et 45.000 étudiants.

Or, explique Groupama, le quartier connaît actuellement plusieurs problème majeurs. Notamment un vieillissement important, avec des tours qui ne correspondent plus aux besoins actuels et qui ne peuvent plus être détruites pour être reconstruites, comme c’était le cas avant, pour éviter d’engendrer un bilan carbone désastreux. L’autre problème de la Défense, explique l’anthropologue urbaine Sonia Lavadinho, c’est sa sociologie: "les humains ne peuvent pas s’y approprier l’espace". Le sociologue Jean Viard est encore plus direct: "C’est une ville pensée par les ingénieurs, une idée d’architectes". Alors que propose l’assureur? De refaire ce qu’il avait fait avec le comité des l’an dernier (avec un certain succès): réfléchir "sans rien s’interdire" pour, souligne le président de Groupama Immobilier, Eric Donnet, "ré-ancrer la Défense dans la ville, et revenir au concept de ville relationnelle".

Les bâtiments hybrides et opportunistes proposés par le cabinet Chartier-Dalix s'insèreraient entre les bâtiments existants pour apporter des services qui n'existent pas et seraient reliés par des passerelles.

Un Chemin et cinq architectes

L’assureur a donc demandé à cinq architectes de plancher sur un nouveau schéma pour rendre le quartier plus harmonieux (Brice Piechaczyk d’Enia Architectes, Anne Demians de AD Architectes, Frédéric Chartier de l’agence Chartier-Dalix, Maud Caubet de MC Architectes et Christian de Portzamparc, de l’agence 2Portzamparc).

L'agence d'architecture Enia Architectes propose une passerelle faisant le tour de la Défense, destinée aux piétons. (Ici la con[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles