La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 149,11
    +410,68 (+1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Cette grotte dans laquelle l'Homme de Denisova et Neandertal auraient cohabité

·2 min de lecture

Une chronologie de l’occupation d'une grotte où l’on a découvert une nouvelle espèce d’hominines a pu être établi grâce à l’analyse de sédiments.

L’Homme de Denisova dont l’existence a bouleversé les anthropologues depuis sa découverte en 2010, dans la grotte du même nom située dans les montagnes de l’Altaï (au sud de la Sibérie), a peut-être été le premier à s’y installer. Ce sont ensuite succédé des néandertaliens, un hybride de ces deux espèces et finalement des Hommes modernes.

De l'ADN de différentes espèces d'Hommes extrait de sédiments

Des analyses antérieures de l'ADN extrait de fossiles trouvés dans la grotte de Denisova avaient déjà révélé cette occupation multi-espèce de cette grotte qui devait vraiment apparaître accueillant aux yeux de tout ce monde ! Mais l’ordre dans lequel il a été habité n’était jusqu’à présent pas très clair. Pour résoudre ce problème, Elena Zavala et ses collègues de l’Institut Max Planck d'anthropologie évolutionniste, avec Michael Shunkov de l'Académie des sciences de Russie, ont collecté plus de 700 échantillons de sédiments, représentant une période couvrant d'il y a 300.000 à 20.000 ans. De ces sédiments, ils ont pu extraire de l'ADN, qui provient de la matière organique fragmentée qui s'y est glissée.

Leur analyse, qui fait l'objet d'une publication dans la revue , a révélé du matériel génétique de plusieurs animaux dans 685 échantillons de sédiments et 175 échantillons contenaient aussi des éléments appartenant aux différentes espèces d'Hommes qui ont choisi cette grotte pour abri. Le plus ancien correspond à celui de l'Homme de Denisova qui fut sans doute le premier résident du lieu, il y a environ 250.000 ans comme l'indique la datation d'outils de pierre trouvés non loin. La plus ancienne trace du passage d'un Homme de Neandertal date, elle, d'environ 170.000 ans.

Collecte d'échantillons de sédiments dans la chambre Sud de la grotte de Denisova. Crédit : Dr. Richard G. Roberts.

Des animaux aussi variés

Après cette période, il semble que dénisoviens et néandertaliens ont tour à tour vécu dans la grotte et probablement même qu'ils s'y sont croisés comme en attes[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles