La bourse ferme dans 4 h 57 min
  • CAC 40

    5 718,61
    -35,21 (-0,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 302,01
    -26,64 (-0,80 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9573
    -0,0025 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 636,90
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    19 769,93
    -1 521,76 (-7,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    432,70
    -26,44 (-5,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,99
    +0,49 (+0,62 %)
     
  • DAX

    12 033,51
    -106,17 (-0,87 %)
     
  • FTSE 100

    6 920,34
    -64,25 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0660
    -0,0071 (-0,66 %)
     

Grossesse : Les bébés réagissent aux saveurs et aux odeurs dans le ventre de leur mère

ETUDE - Cent femmes âgées de 18 à 40 ans et enceintes de 32 à 36 semaines ont passé des échographies 4D

Fans de carottes, mais beaucoup moins de chou : dans le ventre de leur mère, les bébés réagissent différemment aux saveurs et aux odeurs, ont conclu pour la première fois des scientifiques en scrutant leurs expressions faciales. Lors de cette étude, menée par des scientifiques des universités britannique de Durham et française de Bourgogne, et publiée jeudi dans la revue Psychological Science, 100 femmes âgées de 18 à 40 ans et enceintes de 32 à 36 semaines ont passé des échographies 4D.

Ces images ont permis aux chercheurs d’observer la façon dont les futurs bébés réagissaient lorsque leur mère mangeait de la carotte ou du chou frisé. Les fœtus exposés à la carotte ont montré « un visage riant », tandis que ceux dont les mères avaient mangé du chou kale, prisé des amateurs de nourriture saine, présentaient « un visage larmoyant », ont établi les chercheurs.

Par le biais du liquide amniotique

« Un certain nombre d’études avaient suggéré que les bébés pouvaient goûter et sentir dans l’utérus, mais elles étaient basées sur des résultats après la naissance, notre étude est la première à mettre en avant ces réactions avant l’accouchement », a souligné Beyza Ustun, chercheuse à l’université de Durham et auteure principale de l’étude.

L’être humain perçoit les saveurs en combinant le goût et l’odorat. Ch(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L'Assurance maladie pourrait moins rembourser les actes des laboratoire d'analyses
Covid-19. Les plus de 65 ans testés positifs ont plus de risque d’être atteints de la maladie d’Alzheimer
Compléments alimentaires : Les mensonges et approximations sur les emballages traqués par la répression des fraudes