La bourse est fermée

Le gros cadeau de l’État aux clubs de foot grâce au chômage partiel

Privés de recettes depuis la suspension du championnat de France, les clubs de football cherchent des solutions pour limiter la casse. Plusieurs ont déjà fait usage du dispositif mis en place par le gouvernement qui élargi le principe du chômage partiel à "tous les secteurs d'activité", avec une allocation plus généreuse. Concrètement, les clubs cesseront de payer les salaires de leurs employés - dont les joueurs - et leurs verseront à la place une indemnisation chômage à hauteur de 70% de leur rémunération brute, partiellement remboursées par l’État, dans la limite de 4.850 euros par salariés.

La subtilité est de taille, car l'indemnisation chômage n'est pas soumise à la même imposition que le salaire. Avec ce dispositif, les clubs pourraient "faire l'économie substantielle de toutes les charges sociales, salariales et patronales" (hormis la CSG et la CRDS) payées en temps normal, indique Aymeric Hamon, avocat en droit social au cabinet Fidal. Ce tour de passe-passe, contestable mais légal, devrait permettre des réaliser des économies significatives à plusieurs club de Ligue 1 pendant l'arrêt du championnat.

Un manque à gagner pour les finances publiques

A titre d'exemple, le Paris-Saint-Germain a payé 77,6 millions d'euros de cotisations sociales patronales en 2018, soit environ 6,5 millions par mois, selon une étude du syndicat patronal Première Ligue. S'il plaçait ses salariés en chômage partiel, le club parisien pourrait économiser cette somme tous les mois, soit un manque à gagner d'environ 20 millions d'euros pour les finances publiques si le championnat ne reprenait pas d'ici fin juin.

Certains clubs, comme Marseille, Lyon, Montpellier, Reims et Nice ont sauté le pas et appliquent déjà ce dispositif d'activité partielle. L'Olympique de Marseille éviterait ainsi de payer 2,6 millions d'euros de cotisations patronales chaque mois, quand l'Olympique Lyonnais s'en tirerait avec un rabais de 2,4 millions d'euros. De son côté, le Montpellier Hérault Sport Club économiserait

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le compteur Linky fait de nouveau parler de lui, le compte épargne-temps plus intéressant pour les fonctionnaires… Le flash éco du jour
Un nouveau système de vol va vous permettre d'apprendre à piloter en seulement 30 minutes
Orange, SFR, Free, Bouygues… qui a le plus gagné d’abonnés au dernier trimestre ?
Emmanuel Macron promet "un plan massif d'investissement et de revalorisation" pour l'hôpital
Il percute un poteau et prive un village d'Internet