Publicité
Marchés français ouverture 6 h 4 min
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    38 775,82
    +142,80 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 472,50
    -189,09 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,76
    -24,90 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     

Grignotages : cette méthode surprenante aiderait à manger moins de sucreries

iStock / nensuria

Comment limiter ses pulsions de grignotage ? Si nous sommes nombreux à désespérément chercher la réponse à cette question, une équipe de l’Université de Nanyang à Singapour pourrait bien en avoir découvert le secret. Selon les résultats de leur étude publiée dans la revue Scientific Reports, regarder des vidéos immersives (comprenez avec un casque de réalité virtuelle) d’autres personnes en train de manger des bonbons pourrait significativement réduire l’envie.

Les chercheurs sont partis de la tendance du "mukbang", des émissions populaires en Corée du Sud dans lesquelles les téléspectateurs regardent l’animateur manger de grandes quantités de nourritures pour se divertir. "Nous étions motivés pour (...) déterminer si regarder des vidéos sur la consommation alimentaire peut avoir des effets sur leur comportement alimentaire réel", ont indiqué les auteurs dans un communiqué.

Ces vidéos pourraient-elle engendrer de mauvaises habitudes alimentaires, notamment des fortes fringales ou des crises de boulimie ? Tout l’inverse selon les chercheurs. En effet, les participants à l’étude ayant regardé les vidéos immersives de consommation de bonbons (des M&M's) une trentaine de fois ont par la suite consommé en moyenne 32 à 38% de bonbons en moins, par rapport au groupe témoin ayant regardé une vidéo d’une pièce insérée dans une machine à laver.

"Il semble que voir autant de nourriture consommée puisse induire une accoutumance chez les téléspectateurs, conduisant à une sorte de satiété", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite