Marchés français ouverture 8 h 32 min
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • Nikkei 225

    27 824,83
    -259,67 (-0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,2158
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 194,09
    +166,49 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    36 134,30
    -1 942,89 (-5,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 195,01
    -2,91 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     

Du gras le matin, un repas léger le soir : comment mincir grâce à la chrononutrition

·1 min de lecture

Le principe de la chrononutrition est simple : il s'agit de manger les bons aliments, au bon moment. "C'est un retour aux habitudes alimentaires ancestrales. Les hommes des cavernes, comme les carnivores actuels, se nourrissaient en utilisant le cerveau primitif. La chrononutrition donne la possibilité de suivre ce cerveau primitif", explique Alain Delabos, médecin concepteur de cette méthode. Invité de Sans Rendez-vous sur Europe 1 lundi, il donne quelques conseils pour mincir grâce à la chrononutrition. 

Du gras au petit-déjeuner

Pour rééquilibrer son alimentation avec la méthode de la chrononutrition, il est nécessaire de tenir compte du cycle naturel. Pour commencer la journée, Alain Delabos conseille donc d'ingérer des gras saturés, dont l'utilisation est optimale en début de journée. "Le meilleur, c'est le fromage. Et plus c'est gras, mieux c'est." Au petit-déjeuner, il faut miser sur de la baguette grillée, pour l'apport en céréales, avec du beurre, ou de l'huile d'olive en cas de cholestérol, le tout accompagné de fromage. "Le matin, c'est le moment où l'on peut s'autoriser toutes les fantaisies", précise le médecin.

Des protéines au déjeuner

Au déjeuner, exit les entrées, salades, desserts et autres gourmandises. Il faut miser sur un plat consistant, de préférence de la viande, accompagné de féculents. "Moi, je mange un steak et des frites à peu près tous les midis", explique Alain Delabos. Certaines personnes préfèrent toutefois varier. "C'est souvent la lassitude de...


Lire la suite sur Europe1