Grands Moulins de Strasbourg : Sofracal cède sa participation à Advens

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA29,840,14
MTRAF59,620,22
GDMS.PA768,69-180,31

Sofracal -actionnaire de référence des Grands Moulins de Strasbourg (Paris: FR0000064180 - actualité) (GMS)- a signé un accord de cession immédiate et partielle de ses titres au Groupe Advens.

Advens est un opérateur agro-industriel spécialisé sur l'Afrique et partenaire de longue date de GMS. Il prend ainsi une participation d'environ 5% dans Grands Moulins de Strasbourg, pour un montant de 2,5 Millions d'Euros. En outre, il souscrira, au plus tard fin février 2013, à un emprunt obligataire d'un montant de 2,5 ME émis par Sofracal. Initiée par Sofracal, cette opération va apporter à Grands Moulins de Strasbourg 5 ME de trésorerie complémentaire d'ici fin février 2013.

Cette prise de participation s'inscrit dans les objectifs de développement à l'international des deux groupes, notamment en Afrique, un continent connaissant une croissance économique exceptionnelle depuis plus de 5 ans.

Parallèlement, Bertrand Leary a annoncé la dénonciation du protocole d'accord conclu en date du 14 septembre 2007 entre lui-même et les sociétés Metro (Other OTC: MTRAF - actualité) , Romagro ainsi qu'avec Imad Bakri. L'engagement de Bertrand Leary, en 2007, était déterminé par l'assurance de préserver la pérennité et l'indépendance du groupe GMS. La détérioration des relations avec le groupe Bakri a conduit Monsieur Leary à constater que Monsieur Bakri ne présentait plus une telle garantie, privant le protocole d'accord de 2007 de sa cause indique Bertrand Leary.

Outre ce premier accord, Sofracal et Groupe Advens ont également conclu un second protocole prévoyant d'une part, une promesse de vente par Sofracal à Advens et un éventuel consortium de coopératives en pourparlers, exerçable en septembre 2014, du solde de sa participation dans la société GMS. D'autre part, une promesse d'achat a été consentie par Advens à Sofracal. Elle porte sur le solde de sa participation dans la société GMS, exerçable, selon le cas, entre juillet et août 2014 ou entre octobre et décembre 2014. Enfin, Bertrand Leary bénéficie de la faculté de faire procéder à une vente conjointe des participations de Sofracal et Advens dans GMS, par le biais d'un mandat de vente confié à une banque d'affaires de son choix, dans le cas où la promesse d'achat précitée ne pourrait être exercée.

L'entrée en vigueur de ce second protocole est subordonnée à la réalisation préalable de trois conditions suspensives, à savoir : la constatation par l'Autorité des Marchés Financiers de l'absence d'obligation de dépôt d'une offre publique immédiate sur les titres de GMS ; la réalisation par Advens d'un audit du groupe GMS ; et la levée de toute restriction à la cessibilité des actions GMS détenues par Sofracal.

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) prix de cession par Sofracal, en cas d'exercice de l'une ou l'autre des promesses, serait égal au pourcentage cédé par Sofracal, appliqué à une valorisation de 100% de GMS égale à 50,32 ME, soit un équivalent de 500 Euros par action. Un complément de prix serait susceptible d'être dû par Advens dans le cas où la Cour d'Appel de Paris prononcerait une réduction des sanctions pécuniaires prononcées par l'Autorité de la Concurrence à l'encontre de GMS le 13 mars 2012. Ce complément de prix est limité à 10 ME, multiplié par le pourcentage de Sofracal cédé. Un complément de prix de cession d'au maximum 500 kE serait alors également dû par Advens sur les 5% de GMS acquis le 12 décembre 2012 auprès de Sofracal, selon les mêmes modalités.