Marchés français ouverture 7 h 11 min

Les grandes ambitions d’Eiffage pour l’aéroport de Lille-Lesquin

C’est une première pour le groupe Eiffage. Depuis le 1er janvier, l’entreprise de travaux publics, numéro trois du secteur en France, a pris les manettes du petit aéroport de Lille-Lesquin et ses 2,2 millions de passagers en 2019. Une concession de service public obtenue pour vingt ans en partenariat avec l’aéroport de Marseille-Provence auprès du syndicat mixte des aéroports de Lille et Merville (SMALIM). Celui-ci a été guidé dans son choix d’opérateur par une volonté forte de développer l’aéroport nordiste, saturé lors des périodes de pics alors même qu’il n’est que le onzième aéroport de France en termes de fréquentation.

Il se situe ainsi très loin des aéroports d’autres métropoles régionales comme Lyon-Saint-Exupéry (11 millions de passagers/an), Toulouse Blagnac (9,6) ou encore Nantes (6,1). Il se fait même doubler par son voisin picard Beauvais (3,7 millions de passagers/an), devenu une base importante pour les compagnies low cost. "Notre objectif est de doubler le trafic, a annoncé Christophe Coulon, président de la SMALIM et vice-président de la région Hauts-de-France. Cela nous paraît tout à fait atteignable compte tenu de la croissance constatée dans les autres aéroports français et européens.”

Concurrence de Paris-CDG et Beauvais

Pour y arriver, Eiffage a présenté ce mercredi 15 janvier un ambitieux plan d’investissements de 170 millions d’euros qui prévoit notamment 100 millions d’euros de travaux d’agrandissement et d’aménagement d’ici à 2023. Ils permettront notamment le passage de quatre à dix passerelles et la création d’un grand hall de départs, séparé des arrivées. La surface de l’aéroport va ainsi passer de 18.000 à 32.500 mètres carrés et le nombre de vols augmentera de 25% avec des avions plus gros. Surtout, l’aéroport sera plus accessible pour lui permettre d’attirer davantage.

"Nous voulons capter les huit à douze millions de personnes qui habitent jusqu’à 60 minutes en voiture de Lille-Lesquin et qui prennent actuellement l’avion à Pari[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi