La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 053,00
    -1 284,58 (-2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

La plus grande turbine éolienne du monde

·1 min de lecture

Dans ce secteur, la course au gigantisme bat son plein. La Chine, déjà premier producteur d’énergie renouvelable, vient d’annoncer la fabrication d’un mastodonte capable de transformer le vent en électricité dans des proportions encore jamais vues.

Dans ce domaine comme dans bien d’autres, la bataille pour la suprématie mondiale que se livrent les États-Unis et la Chine ne faiblit pas. Il y a deux ans, l’américain General Electric mettait en marche la turbine éolienne la plus puissante sur le marché, Haliade-X et ses 13 mégawatts, capable d’alimenter en un seul tour d’hélice un foyer britannique pendant deux jours.

SC_eiffage_metal_eolienn
SC_eiffage_metal_eolienn

Il y a quelques semaines, l’entreprise chinoise MingYang Smart Energy Group dévoilait la MySE 16.0-242, capable d’atteindre 16 mégawatts, soit la capacité d’alimenter chaque année 20 000 foyers en électricité. Résistante aux typhons, la turbine sera installée indifféremment sur le sol océanique ou sur des flotteurs, et l’envergure de ses pales en action couvrira une surface équivalant à six terrains de football !

En augmentant de 19 % le diamètre d’un rotor, on produit 45 % d’électricité en plus

Dans les années à venir, face à la demande croissante en électricité, notamment liée à la transition énergétique (du fossile au « propre »), la course au gigantisme dans le domaine des éoliennes va continuer. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les chiffres. En augmentant de 19 %le diamètre d’un rotor, on produit 45 % d’électricité en plus. Et selon la revue scientifique « Nature Energy », le prix de l’éolien offshore pourrait chuter de moitié d’ici à 2050.

Lire aussi.La plus grande centrale solaire sur(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles