La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 537,04
    +537,65 (+1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Une grande inquiétude gagne les bourses européennes

·2 min de lecture

Les principaux marchés boursiers européens ont accusé un recul sensible ce jeudi, notamment à cause des craintes sur une réduction du soutien à l'économie de la Reserve Federale américaine. Le secteur du luxe a lui beaucoup souffert des déclarations des dirigeants chinois qui veulent taxer les plus riches.

Une vive inquiétude. Les Bourses européennes ont terminé sur une baisse marquée jeudi, les craintes concernant le ralentissement de la croissance mondiale associées à l'éventualité d'un début de resserrement de la politique monétaire aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année. À Paris, le CAC 40 a perdu 2,43% à 6.605,89 points. Le Footsie britannique a cédé 1,54% et le Dax allemand a reculé de 1,25%. De son côté, l'indice EuroStoxx 50 a lâché 1,54%. Son indice de volatilité est monté en séance à plus de 25, un plus haut sur un mois, avant de terminer à 22,13 points, en hausse de 19,81%.

Aux Etats-Unis, le recul du chômage fait craindre un retrait de la FED

Cette inquiétude, qui a poussé les investisseurs vers des valeurs refuges, intervient au lendemain de la publication du compte rendu de la réunion de juillet de la Réserve fédérale, qui a montré que la plupart des responsables de la banque centrale jugeaient,le mois dernier, que leur objectif en matière d'emploi - condition de la réduction du soutien de la politique monétaire à l'économie - pourrait être atteint avant la fin de l'année. Les inscriptions au chômage ont d'ailleurs a nouveau reculé aux Etats-Unis la semaine dernière, à 348.000, pour atteindre leur plus bas niveau depuis mi-mars 2020, selon les données publiées par le département du Travail.

"Si la diminution du nombre des inscriptions est assurément un élément positif, en particulier face à la montée des craintes liées au variant Delta du coronavirus, les investisseurs pourraient éprouver une certaine appréhension en considérant comment cela s'inscrit dans le plan d'action de la Fed", a déclaré Mike Loewengart, directeur général de la stratégie d'investissement chez E*Trade Financial.

Le secteur du luxe craint les déclarations "anti-riches" du pouvoir chinois

Parmi les grands indices sectoriels Stoxx, seul celui des services aux collectivités (+0,77%) a fini dans le vert, aidé par le profil défensif des "utilities". Les plus fortes baisses ont touché le [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles