La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 906,17
    +365,52 (+1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Grande distribution, énergie... Face à Omicron, les secteurs stratégiques se mettent en ordre de bataille

·2 min de lecture

Face au variant qui pourrait provoquer un absentéisme massif, les secteurs de l'énergie, notamment le nucléaire, et de la grande distribution sont mobilisés pour établir des plans de continuation de leur activité.

Avec la variant Omicron, l’économie est confrontée à un choc inédit: la multiplication des contaminations et des cas contact risque de . Cet absentéisme a déjà frappé le transport aérien, qui a connu le weekend de Noël: 7.900 vols ont été annulés, surtout aux Etats-Unis par manque de pilotes ou d’hôtesses de l'air, mis en quarantaine. Pour l’heure, Air France a évité ce choc. La compagnie se trouve en meilleure posture que ses concurrentes américaines, car elle n’a pas été obligée de licencier son personnel grâce au . Ce qui lui permet d’avoir des équipages de réserve.

Un risque sur la production d'énergie nucléaire

Mais face à l’épidémie, des secteurs stratégiques peaufinent leurs plans d’urgence de "continuation de l’activité". Dans l’énergie, est en première ligne, au moment où . En 2020, seuls les équipes de conduite qui pilotent les réacteurs, les ingénieurs de sûreté, les agents de protection et ceux chargés de la surveillance de l'environnement pouvaient se rendre sur les sites nucléaires. Faute de personnel, l’électricien avait alors dû différer les arrêts de maintenance de ses réacteurs. La production nucléaire avait plongé de 12%, atteignant son plus bas niveau depuis presque trente ans. L'excédent brut d'exploitation avait été amputé de 700 millions d'euros. Aujourd’hui, EDF est prêt à renforcer son plan de continuité d’activité (PCA) qui est décliné pour l’ensemble de ses activités (production, commercialisation support). Depuis ce lundi 3 janvier, le groupe a mis en place trois jours minimum de télétravail. Il assure pouvoir fonctionner avec un effectif réduit pendant douze semaines.

Lire aussi

Il en est de même pour GRT Gaz. Filiale d’ à 75%, le transporteur de gaz a établi un plan de cinq niveaux en fonction du pourcentage d’absentéisme. Grâce aux roulements d’astreinte, GRT Gaz peut fonctionner avec seulement 20% de ses équipes. "Nos missions clés, c’est l’acheminement et la livraison du gaz, explique Sandrine Meunier, directrice de la direction [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles