La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 467,23
    -790,02 (-2,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1349
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 127,85
    +15,07 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    36 802,69
    -790,08 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    992,24
    -2,50 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Grande-Bretagne: la fusion Suez-Veolia peut entraver la concurrence

·2 min de lecture

La CMA (Competition and Markets Authority), l'autorité britannique, souligne une potentielle entrave à la concurrence au sujet de la fusion Veolia-Suez.

L'Autorité britannique de la concurrence a estimé mardi que la fusion de était de nature à engendrer une perte de concurrence sur le marché de l'approvisionnement en eau et la gestion des déchets en Grande-Bretagne et donc à augmenter les charges financières pour les municipalités.

La CMA (Competition and Markets Authority) souligne dans un communiqué que les deux groupes français font partie d'un petit nombre d'entreprises susceptibles de gérer d'importants contrats de gestion des déchets avec les municipalités. En réaction, Veolia a indiqué être convaincu que son projet de fusion avec ne mettrait pas en péril une saine concurrence sur le marché britannique. Le régulateur britannique a donné cinq jours ouvrés aux deux entreprises pour soumettre des propositions visant à répondre à ses préoccupations. Si la CMA n'est pas satisfaite des engagements pris, elle peut enclencher une enquête plus approfondie sur ce rapprochement. "Les municipalités dépensent des centaines de millions de livres sterling pour la gestion des déchets. Toute baisse de la concurrence sur ce marché pourrait entraîner une hausse des prix pour les collectivités locales et laisser les contribuables payer la facture", a déclaré Andrea Coscelli, le patron de l'Autorité de la concurrence.

Lire aussi

Un feu vert européen

Veolia a bon espoir d'obtenir mi-décembre le feu vert de la à son projet de rachat de Suez après avoir proposé des cessions supplémentaires en plus de la scission prévue d'un ensemble appelé "Nouveau Suez", a-t-on appris fin novembre de sources au fait du dossier. Le groupe a par le passé expliqué que seul l'aval des autorités de la concurrence européennes conditionnait le lancement de son OPA sur Suez, envisagée dans la foulée d'un feu vert européen qui interviendrait le 14 décembre.

"Soucieux d’apporter la meilleure réponse aux préoccupations de la CMA, Veolia entend étudier, dans les prochains jours, un ensemble de remèdes qui serait de nature à rassurer l’autorité britannique e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles