Marchés français ouverture 5 h 53 min
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,86 (+1,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,14 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    26 506,86
    +353,05 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0437
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 830,35
    -29,44 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    19 540,22
    +953,79 (+5,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,81
    +21,67 (+5,16 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     

Le Grand Est, terre d'accueil pour les industriels étrangers

Yanmar/SP

Après des décennies de désindustrialisation, la région, au cœur de l'Europe, se mobilise pour innover. Les investisseurs internationaux affluent.

Avis d'embauche à l'usine de Molsheim en Alsace. Le géant pharmaceutique allemand, qui y ouvre une ligne de production de poches stériles, a relevé ses ambitions: il veut recruter 500 personnes dans l'année, au lieu de 350 d'ici à 2023. Non loin, Pfenning Logistics, ETI familiale allemande va implanter à Drusenheim-Herrlisheim un giga entrepôt qui créera 420 emplois. Et à Saint-Dizier, dans la Haute-Marne, le constructeur japonais d'engins de chantier Yanmar (600 emplois) a décidé de doubler sa production de mini-pelles d'ici à 2026, récupérant la production de modèles assemblés au Japon. "Nous avons embauché une centaine de personnes et il nous en faudra une centaine supplémentaire dans les cinq ans, indique Jean-Yves Béal, directeur de l'usine. Ici, nous bénéficions d'une bonne écoute des collectivités locales et nous n'avons pas eu de problèmes de pénuries d'emploi." Une aubaine pour cette ville traumatisée par la fermeture en 2020 de son emblématique usine de tracteurs.

Autant d'exemples du regain d'attractivité du Grand Est: en 2021, la région, au 7e rang pour le PIB (164 milliards d'euros en 2019), s'est classée 3e pour l'accueil des investissements étrangers, et même 1re pour les investissements industriels. Pour , ces performances s'expliquent d'abord par "la proximité géographique, économique et culturelle avec l'Allemagne, notre premier investisseur international". "Avec nos 760 km de frontières avec la Suisse, l'Allemagne, le Luxembourg, la Belgique et plus de 60% du PIB de l'Union dans un rayon de 1.000 km autour de Strasbourg, nous sommes au carrefour de l'Europe industrieuse, c'est un énorme avantage comparatif, renchérit Sylvain Dorschner, à la tête de Grand E-nov, l'agence de développement économique régionale. Nous sommes une terre d'industrie, ce qui ne se décrète pas maintenant que c'est revenu à la mode. Pour en tirer parti, toutes les collectivités ont uni leurs efforts dans cette agence, dotée d'un réseau de huit agences territoriales: un syst[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles