La bourse ferme dans 8 h 3 min
  • CAC 40

    6 321,08
    +32,75 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,48
    +26,03 (+0,66 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2111
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 832,70
    +8,70 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    41 347,69
    -1 112,32 (-2,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,92
    -10,99 (-0,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,81
    -0,01 (-0,02 %)
     
  • DAX

    15 291,44
    +91,76 (+0,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 009,92
    +46,59 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 024,43
    +305,76 (+1,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,4058
    +0,0006 (+0,04 %)
     

GRAND ENTRETIEN. Covid-19 : comment faire son deuil en temps de pandémie ?

franceinfo
·1 min de lecture

Depuis plus un an, plus de 100 000 personnes sont mortes du Covid-19 en France. Les familles endeuillées n'ont pas pu parfois rendre l'hommage qu'elles auraient souhaité à leur proche, à cause notamment des mesures sanitaires prises pour lutter contre l'épidémie.

Pour comprendre les conséquences de cette pandémie sur le processus de deuil que vit l'entourage des victimes, franceinfo a interrogé Marie-Frédérique Bacqué, professeure de psychopathologie clinique à l'université de Strasbourg, et autrice de nombreux ouvrages sur le deuil.

La psychologue analyse la souffrance particulière des personnes tentant de faire leur deuil, alors que la crise se poursuit. Elle donne aussi des conseils qui peuvent aider à traverser cette épreuve.

Franceinfo : Quelles sont les conséquences de la situation sanitaire actuelle sur le processus de deuil ?

Marie-Frédérique Bacqué : Depuis maintenant une année, les conditions du deuil sont complexes pour les personnes qui ont perdu un proche du Covid-19. Au printemps 2020, il y a eu des restrictions pour ces malades alors en fin de vie. Il était impossible de les approcher, par crainte d'une contamination. On a ensuite élargi les mesures à tous les malades en fin de vie, qu'ils soient ou non touchés par le Covid-19. Beaucoup de personnes sont mortes isolées, seules, soumises à l'aléa des services hospitaliers, même si le personnel soignant a fait son maximum auprès des malades et des familles.

Ainsi, de nombreuses personnes endeuillées n'ont pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi