La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    46 470,10
    -5 208,76 (-10,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,45 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3830
    +0,0046 (+0,33 %)
     

Le grand bide de l'allocation chômage des indépendants

·1 min de lecture

Voilà une mesure qui est loin d'avoir trouvé son public. Depuis le 1er novembre 2019, avec l'entrée en vigueur du premier volet de la réforme de l'assurance chômage, les indépendants dont l’activité a cessé peuvent bénéficier (en théorie) d’une allocation chômage de 800 euros pendant six mois. Mais quel bilan tirer de ce nouveau droit après plus d’un an d’existence ?

Un point d'étape a été réalisé en commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, lors de l'audition d'Alain Griset, le ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises, le 17 mars dernier. Selon le député LREM Dominique Da Silva et rapporteur d'un cycle d'auditions sur le sujet, à fin février, seulement 911 travailleurs indépendants ont pu bénéficier de cette allocation chômage spécifique. Le dispositif semble donc avoir raté sa cible. Car à l'origine, le gouvernement “avait évalué la cible de cette mesure à 29.300 bénéficiaires”, rappelle à juste titre Dominique Da Silva.

>> Notre service - Entrepreneurs, toutes vos formalités juridiques en ligne : plus simple, plus rapide et moins cher, pour créer une entreprise, modifier ses statuts, protéger une marque ou un logo, déposer un brevet, récupérer une facture…

Si les chefs d’entreprise ayant baissé le rideau sont si peu nombreux à s’être saisis de ce droit, c’est d’abord parce qu’il est difficile à obtenir. En effet, il faut réaliser un véritable parcours du combattant pour espérer percevoir une indemnité chômage en tant qu’indépendant et pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La reprise des actes d’une société en formation : comment ça marche ?
Comment réaliser une cession de parts en SCI ?
Hôpitaux publics : les soignants qui n’ont pas pu prendre de congés vont être indemnisés
Réforme de l'assurance chômage : plus d'un million de personnes verraient leurs allocations baisser
Quand le télétravail accroît la charge mentale des femmes