Marchés français ouverture 2 h 32 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    26 008,12
    -563,75 (-2,12 %)
     
  • EUR/USD

    0,9557
    -0,0040 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 442,59
    -417,72 (-2,34 %)
     
  • BTC-EUR

    19 636,03
    -1 468,66 (-6,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,21
    -29,93 (-6,52 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

"De gré ou de force" : Marine Le Pen veut imposer la crise énergétique au Parlement

Jérémy-Günther-Heinz Jähnick / Wikimedia Commons

Marine Le Pen tape du poing sur la table. La députée RN a remis sur la table le sujet de la crise de l'énergie lors d'une visite dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) où elle a fait sa rentrée politique. Avertissant de "rationnements, restrictions, délestages, pénuries" à venir en raison de difficultés à s'approvisionner en gaz et à produire de l'électricité, elle a regretté que le Parlement ait rejeté sa proposition de session extraordinaire sur l'énergie. "C'est un sujet essentiel immédiat mais on nous met, nous députés, au chômage technique", a-t-elle souligné.

Elle a fustigé le "gadget" que constitue selon elle le Conseil national de refondation (CNR), constitué jeudi par Emmanuel Macron et "quelques uns de ses copains pour faire mine de s'intéresser au sujet". Elle a martelé que le RN mettrait le sujet de "l'explosion du prix de l'électricité" au cœur du débat parlementaire "de gré ou de force". Chauffage, piscines, éclairage déplacements: avertissant que "tout ce qui nous apparaît comme des évidences puisse être remis en question", elle a pointé du doigt une "épuisante et humiliante régression du pays", conséquence "d'erreurs politiques anciennes" plutôt que de la guerre en Ukraine.

Elle s'est positionnée, par ailleurs, au-dessus de la campagne pour sa succession à la tête du parti, alors que les deux candidats, Jordan Bordella et Louis Aliot, étaient en campagne ce week-end. "Il y a deux candidats ... de qualité", a-t-elle estimé, soulignant avoir passé avec tous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fiscalité des entreprises : Bruno Le Maire dévoile le calendrier de la suppression de la CVAE
Ukraine : Macron demande à Poutine de "retirer les armes lourdes et légères" de la centrale de Zaporijjia
Les placements à éviter à la rentrée, de nouveaux tarifs d'électricité proposés par les fournisseurs en septembre... Le flash éco du jour
États-Unis : "un risque" de récession existe, selon la secrétaire au Trésor
Football : l'entraîneur de Lille se fait dépouiller de plusieurs milliers d'euros de bijoux dans son hôtel