La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 578,11
    -183,98 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Polémiques, grèves, suppressions de postes: Amazon en pleine tempête

Pascal GUYOT / AFP

Amazon a annoncé s'apprêter à supprimer 18.000 emplois dans le monde, y compris en Europe - et donc possiblement en France. Une annonce à l'image de sa bien grise année 2022. Amazon France y a affronté une série de polémiques, de grèves des salariés à des luttes de militants écologistes contre ses entrepôts.

Le chiffre est impressionnant. Amazon a annoncé s'apprêter à supprimer 18.000 emplois dans le monde, y compris en Europe - et donc potentiellement en France, même si encore rien n'est annoncé. "L’examen de notre planification annuelle (….) a été plus difficile cette année compte tenu de l’incertitude économique et du fait que nous avons embauché massivement au cours des dernières années", reconnaît le géant dans un communiqué. Une annonce à l'image de sa bien grise année 2022.

Lire aussiAmazon confirme la suppression de 18 000 postes, y compris en Europe

2021 avait pourtant été l’année de tous les succès pour Amazon France, portée par la crise sanitaire ; mais 2022 a été celle du coup de frein. Brusque. Au troisième trimestre 2022, 55,2% des Français ont utilisé Amazon.fr, soit 0,7 point de moins qu’en 2021, selon les chiffres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Un an plus tôt, à la même période, la plateforme en ligne gagnait 4,7 points.

Des chiffres en écho au ralentissement à l’échelle mondiale du rouleau compresseur de Jeff Bezos. En 2022, Amazon a suspendu ou arrêté 63 projets d’entrepôts. Le géant a perdu 1.000 milliards de valorisation à la Bourse de New-York depuis juillet 2021. Son bénéfice net était en baisse de 9% au troisième trimestre 2022. Pour réduire ses coûts, Amazon a même arrêté le développement de Scout, son robot livreur.

Perte de vitesse à Noël

Selon une étude de Bonial, entreprise spécialiste du marketing digital, 47% des Français envisageaient de réaliser leurs achats de Noël via Amazon, soit six points de moins qu’il y a un an ; le dauphin, Leclerc, progresse de quatre points. “A chaque fois que vous avez des tensions fortes sur le pouvoir d’achat, les gens retournent vers ce qu’ils connaissent depuis longtemps, à savoir les magasins”, analyse Laurent Landel, président de Bonial.

Le géant aux 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France a beau se targuer de la création de 3.000 CDI et d’une Black Friday [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi