La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 529,87
    -329,33 (-1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Grève des contrôleurs aériens : un vol sur deux pourrait être annulé vendredi

PIXABAY

Votre vol au départ de la France sera-t-il annulé vendredi ? La direction générale de l'Aviation civile (DGAC) française a demandé ce mardi aux compagnies aériennes de renoncer à un vol sur deux vendredi, à la suite d'un préavis de grève d'un syndicat de contrôleurs aériens. Ce préavis a été lancé par le SNCTA (syndicat national des contrôleurs du trafic aérien), syndicat majoritaire, a précisé dans un communiqué l'administration, exhortant les compagnies à "réduire leur programme de vols de 50% pour cette journée du vendredi 16 septembre en France métropolitaine et Outre-mer".

Malgré la mise en place d'un service minimum et la réduction préventive du trafic demandée, "des annulations de vols et des retards significatifs sont à prévoir sur l'ensemble du territoire", a prévenu la DGAC. Elle a donc invité "les passagers qui le peuvent à reporter leur voyage et à s'informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l'état de leur vol". Cette grève pourrait avoir aussi des répercussions sur l'ensemble du trafic aérien européen. L'administration a indiqué travailler "avec le gestionnaire du réseau européen (Eurocontrol) afin de proposer aux compagnies aériennes des mesures de contournement de l'espace aérien national".

Le SNCTA, syndicat majoritaire chez les contrôleurs aériens, a souligné pour sa part avoir décidé de ce mouvement pour manifester son inquiétude "au sujet du niveau actuel de l'inflation ainsi que des recrutements à venir". "Alors que le projet de loi de finances (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise énergétique : Von der Leyen dévoile son plan d'urgence dans un "discours sur l'état de l'UE"
La Russie aurait versé 300 millions de dollars pour influencer des élections étrangères
Moustique tigre : les autorités alertent sur le risque de dengue en métropole
"L’État nous vole" : un maire assure que sa population est sous-évaluée par l'Insee et dénonce des pertes financières colossales
Energie : la mairie de Paris annonce une mesure forte pour faire des économies