La bourse ferme dans 5 h 30 min
  • CAC 40

    6 759,33
    +35,52 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 145,84
    +27,89 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1862
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 816,50
    +2,40 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    31 907,80
    -886,16 (-2,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    923,95
    -19,49 (-2,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,33
    -0,23 (-0,33 %)
     
  • DAX

    15 678,90
    +123,82 (+0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,05
    +28,33 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3937
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Grève aux aéroports de Paris: vols retardés et négociations en cours

·2 min de lecture

La grève des salariés des Aéroports de Paris (ADP), gestionnaire des aéroports parisiens de Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly, a entraîné vendredi des retards de vols, tandis qu'une réunion de négociation a débuté en fin de matinée entre syndicats et direction.

Trois syndicats appellent à la grève jusqu'à lundi, englobant le premier week-end des grands départs en vacances. Ils réclament le retrait d'un plan d'adaptation des contrats de travail (PACT), qui prévoit une baisse ou une suppression de primes. En cas de refus, les salariés risquent un licenciement.

En début d'après-midi à Roissy, les vols étaient retardés d'environ 45 minutes "en moyenne sur tous les terminaux", a précisé à l'AFP la direction d'ADP. À Orly, il y avait "une quinzaine de minutes de retard en moyenne", a ajouté la direction.

Les négociations ont repris vendredi "entre la direction du Groupe ADP et les syndicats, sur proposition de la direction", selon cette dernière.

À Roissy vendredi matin, avec jets de confettis et fumigènes, des salariés ont manifesté au terminal 2E, bloquant l'accès des voyageurs aux postes de contrôle aux frontières, a constaté une journaliste de l'AFP. Ce blocage a pris fin en début d'après-midi.

Les passagers ont été orientés vers d'autres terminaux mais certains ont raté leur avion à cause d'un manque de personnel pour les contrôles, a indiqué à l'AFP une source aéroportuaire, évaluant à 500 personnes le nombre de manifestants.

La direction assure que le PACT est nécessaire pour réaliser des économies, alors que la pandémie a plombé l'activité d'ADP, majoritairement détenu par l'État.

Même si le trafic aérien reprend de la vigueur à Roissy et Orly avec les départs en vacances, il reste très inférieur à son niveau d'avant-crise, avec 100.000 passagers par jour contre 200.000 précédemment.

Face à cette crise, ADP a signé en décembre avec les syndicats un accord de rupture conventionnelle collective prévoyant 1.150 départs de salariés en 2021, dont 700 non remplacés.

we-er/lum/tes/fio

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles