Marchés français ouverture 6 h 22 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 586,87
    +620,86 (+2,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 457,89
    +477,68 (+1,65 %)
     
  • BTC-EUR

    38 426,04
    -203,41 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    927,85
    -5,29 (-0,57 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Grâce à la publicité, Alphabet a dépassé ses attentes au dernier trimestre 2020

·2 min de lecture

Certaines entreprises ne connaissent pas la crise. Porté par la publicité en ligne pendant la saison des fêtes, Alphabet surpassé les attentes au dernier trimestre 2020, avec un bénéfice net de 15,2 milliards de dollars (soit 12,6 milliards d'euros), en hausse de 50% sur un an. La maison mère de Google a engrangé un chiffre d'affaires de 56,9 milliards (plus de 47,2 milliards d'euros), soit 10 milliards de plus qu'il y a un an, et bien au-delà des 53 milliards (environ 44 milliards d'euros) attendus par les analystes. Son titre s'appréciait de près de 8% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Ces résultats solides "ont été stimulés par Search (le moteur de recherche de Google, ndlr) et YouTube alors que notre activité clientèle et commerciale ont rebondi par rapport au début de l'année", a indiqué dans un communiqué Ruth Porat, la directrice financière d'Alphabet. Au même titre que ses rivaux Amazon, Apple ou Facebook, Google a élargi son empire pendant la pandémie, la demande pour ses services étant encore plus forte avec les diverses mesures de confinement.

À lire aussi — Google reçoit une lourde amende pour discriminations envers des femmes et des Asiatiques

Le géant des technologies est avant tout le leader mondial du marché de la publicité en ligne.

Google a récolté 46 milliards de dollars (environ 38 milliards d'euros) de recettes publicitaires au dernier trimestre 2020, dont près de 7 milliards (5,8 milliards d'euros) générés sur la plateforme de partage de vidéos YouTube.

Au printemps, le groupe californien avait trébuché, avec un bénéfice net inférieur à celui de 2019, à cause de son exposition aux budgets publicitaires de gros annonceurs durement touchés par la pandémie, comme les voyagistes.

"Les trois principales catégories de revenus publicitaires ont dépassé nos attentes, y compris YouTube, qui a augmenté de 46% au 4e trimestre par rapport à l'année précédente", note Nicole Perrin, analyste chez eMarketer.

Ce cabinet d'études prévoit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'OMS appelle à accélérer la vaccination en Europe face aux variants
Sega : comment le légendaire créateur de Sonic et de la console MegaDrive est tombé dans l'oubli
Amazon déploie des caméras pour surveiller ses livreurs '100% du temps'
Le patron du réseau social Parler, fief des supporters de Trump, a été démis de ses fonctions
Cette vidéo de Jeff Bezos en 1997 montre pourquoi il a décidé de lancer Amazon