La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 340,79
    -205,93 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    776,52
    -17,81 (-2,24 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Grâce à la 5G et au V2X, les motos seront bientôt détectées par les autos

·2 min de lecture

Hantise de l’automobiliste aux croisements, la moto fera bientôt connaître sa présence avant même d'apparaître dans le rétroviseur. Un système d’alerte sonore automatique s'appuiera sur la 5G et l’intelligence artificielle pour éviter les collisions. Prometteur.

L’obligation d’installer des feux de circulation diurnes sur tous les véhicules neufs vendus à compter de 2011 n’avait pas fait que des heureux. Si les motards s’étaient opposés avec tant de virulence à cette mesure conçue pour réduire le risque de collision aux croisements, c’est parce qu’ils craignaient de devenir encore moins visibles aux yeux des automobilistes. La lumière de leur seul et unique phare risquait de se perdre parmi la constellation de lampes éclairées.

Ces dernières années, des systèmes électroniques à base de caméra et de radar sont apparus pour aider le conducteur d’une automobile à mieux détecter les 2-roues. Par exemple en faisant retentir une alerte sonore et visuelle en cas de présence dans l’angle mort (latéral ou arrière). Ou bien en amorçant un freinage d’urgence pour éviter la collision dans un carrefour. Des systèmes efficaces, mais pas suffisants.

Inutile, la 5G ? Pas sur la route ! Elle servira aux motards à faire connaître leur présence aux automobilistes

“Si de plus en plus de voitures et de camions sont équipés de tels systèmes d’aide à la conduite (ADAS), il reste compliqué de les transposer aux motos”, déplore Théo Charbonneau, Responsable Activité Grand Projet ADAS-AD chez UTAC CERAM Millbrook. “Cela, pour des raisons de coût, de stabilité du véhicule et également de compacité des systèmes. De plus, la portée de détection de leurs capteurs physiques (caméras, radars) reste limitée.” En clair, quand la voiture de Monsieur Tout-le-Monde apprend à détecter les dangers, la moto demeure dangereusement passive : son pilote ne peut s’en remettre qu’à lui-même.

D’où l’idée d’établir une forme de dialogue automatique entre les véhicules, qu’ils comptent deux ou quatre roues. Objectif, faire en sorte que les motos avertissent les voitures et les camions de leur présence, avant même d'apparaître dans le champ de vision du conducteur.

Après 15 ans d’expérimentation, la communication de véhicule à véhicule (V2V) se concrétise grâce à la 5[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles