La bourse ferme dans 1 h 6 min

Comment le gouvernement va protéger les radars du vandalisme

Cabine brûlée ou recouverte d’un sac plastique, mât scié, impact de balles de fusil... les radars ont la vie dure. Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, ils sont devenus la cible des vandales. On parle de près de 20.000 cabines détériorées depuis 2018. Un chiffre impressionnant qui ne fera pas arrêter le déploiement des radars. “Les radars sont essentiels pour la sécurité routière, ils jouent un rôle positif”, a rappelé Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière, à France Bleu. “L’Etat dépense chaque année 3,7 milliards d’euros pour la sécurité routière. L’argument du radar pompe à fric ne tient pas”.

Selon Emmanuel Barbe, la population devrait s’indigner de ces personnes, “ces délinquants en bande organisée”, comme il le dit. Une chose est sûre : le gouvernement ne va pas rester sans rien faire. “Nous allons prendre des mesures, non pas pour solidifier les radars, mais pour attraper les auteurs”, affirme-t-il à France Bleu, évoquant le chiffre de près de 70 arrestations. “Les personnes arrêtées ont toutes eu une condamnation pénale, certaines mêmes avec de la prison ferme et des dommages et intérêts pour rembourser les dommages”.

>> A lire aussi - Vous rêvez de flasher les conducteurs ? On recrute !

Une surveillance par caméra ?

Si les mesures n’ont pas été précisées par le délégué interministériel à la Sécurité routière, on peut imaginer que la surveillance par les forces de l’ordre sera amplifiée, notamment sur les radars “sensibles”. Une surveillance vidéo pourrait également voir le jour. Selon le site Radars-Auto, chaque radar tourelle serait équipé d’une caméra de surveillance. Elle ne serait pas activée aujourd’hui car une autorisation préfectorale est nécessaire. Mais les choses pourraient changer prochainement. Toutefois, cette surveillance ne changera rien au problème des radars : leur faible résistance. C’est notamment le cas des radars tourelles, dont le mât serait trop fragile et le boîtier facilement inflammable, d’après

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un message de prisonniers dans une carte de Noël : la surprenante découverte d'une fillette de six ans
Que signifie vraiment la fin du Franc CFA ?
Réforme des retraites : les très gros cadeaux lâchés aux cheminots par le gouvernement
Renault-Nissan : pas de fusion mais une alliance "refondée"
Le Royaume-Uni lance (enfin) sa nouvelle pièce pour le Brexit