Marchés français ouverture 1 h 55 min

Comment le gouvernement va lutter contre le "business de l'extension de garantie"

1 / 2

Comment le gouvernement va lutter contre le "business de l'extension de garantie"

La secrétaire d'État a dénoncé le business des extensions commerciales de garantie au-delà des deux ans de garantie légale des produits électro-ménagers et électroniques. Elle veux prolonger la garantie légale et contrôler les distributeurs qui informent mal leurs clients à ce sujet.

Le gouvernement met la pression sur  les fabricants et les distributeurs d'appareils électro-ménagers et électroniques concernant l'application de la garantie légale. "On veut étendre la garantie des produits qui en France est de deux ans. On veut aller plus loin en luttant contre le business des extensions de garanties qui coûtent très cher aux Français. On a commencé à en discuter avec les fournisseurs" a expliqué Brune Poirson,  secrétaire d'État à la transition écologique, sur l'antenne de BFMTV.

Ces extensions optionnelles de garantie visent à prolonger la garantie légale -et gratuite- couvrant les produits contre les pannes pendant les deux ans suivant l’achat d'un téléviseur ou d'un lave-vaisselle (cf encadré ci-dessous). Une garantie légale plus longue contraindrait le fabricant à concevoir son produit en prenant en compte le critère de la durabilité tout en diminuant la pression sur la consommateur, incité à souscrire à une extension de garantie au-delà des deux ans légaux. Le risque éventuel d'une garantie légale plus longue serait toutefois de renchérir le prix des produits.

Agir au niveau de l'Europe pour prolonger la garantie légale

Chez UFC-Que Choisir, on attire l'attention sur le fait que la durabilité et le taux de panne des produits est variable selon les catégories d'appareils. "On pourrait imaginer une durée de garantie légale minimale plus longue, de trois ans...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi