La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 935,63
    -122,89 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,99
    +53,42 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1819
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 977,24
    +1 789,80 (+5,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    942,36
    +12,43 (+1,34 %)
     
  • S&P 500

    4 394,86
    -6,60 (-0,15 %)
     

Le gouvernement va créer des centres de vaccination réservés aux fonctionnaires

·1 min de lecture

Des créneaux de vaccination leur seront également réservés dans les structures déjà existantes. Le but : accélérer l’immunisation des agents de la fonction publique contre le Covid-19.

C’est une course contre la montre en France. Alors que l’inquiétude grandit dans l’Hexagone avec la propagation du variant Delta, le gouvernement cherche à accélérer la vaccination à tout prix. Dernière idée en date : ouvrir des centres de vaccination réservés aux fonctionnaires, dévoile le Journal du dimanche, le 11 juillet. Un courrier, signé par Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, sera envoyé lundi pour prévenir les 100 préfectures et 200 sous-préfectures du territoire de cette nouvelle mesure.

En plus de ces centres de vaccination dédiés, des créneaux de vaccination seront également réservés aux agents de la fonction publique dans les sites déjà existants. Le but : accélérer l’immunisation de ces agents en contact parfois direct avec le public, dont, selon la ministre, 10 à 20% n’ont toujours pas sauté le pas de la vaccination en raison de difficultés pratiques pour recevoir une injection. Pour y remédier, Amélie de Montchalin veut ainsi "lever les derniers freins existants pour accélérer la vaccination".

Autorisation spéciale

La ministre a toutefois refusé l’idée de rendre le vaccin obligatoire pour les millions d’agents de la fonction publique qui ne relèvent pas du secteur de la santé, détaille également le JDD. Depuis le début du mois, les fonctionnaires bénéficient déjà d’une autorisation spéciale d’absence (ASA), un papier valable pour se déplacer dans un centre de vaccination sur son temps de travail, en cas d’absence liée à des effets secondaires (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Covid-19 : le cas inédit d’une nonagénaire… infectée par deux variants en même temps
Seine-et-Marne : le vendeur d'une boutique Bouygues Telecom tué pour un différend commercial
Ce projet inédit en Europe qui pourrait bien révolutionner le traitement des eaux en France
Ces villes françaises qui ont décidé de réimposer le masque obligatoire en extérieur
Une dizaine de centres ophtalmiques poursuivis au pénal pour une fraude sociale à 2 millions !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles