La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 041,05
    -256,68 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 463,20
    -76,10 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1254
    -0,0052 (-0,46 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    33 202,98
    +60,94 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    857,11
    +1,30 (+0,15 %)
     
  • S&P 500

    4 328,40
    -28,05 (-0,64 %)
     

Le drapeau de l'UE retiré de l'Arc du triomphe, "comme prévu" assure l'exécutif face à la polémique

·2 min de lecture

Le drapeau européen, qui flottait sous l'Arc de triomphe pour célébrer la présidence française de l'Union, a été retiré après la polémique déclenchée par cette initiative, "conformément eu timing prévu" assure l'Elysée. Les candidats d'extrême droite et de droite avaient critiqué le remplacement du drapeau français, "un attentat à l'identité de notre patrie", dixit Marine Le Pen. L'exécutif a dénoncé une polémique stérile.

Le drapeau européen ne flotte plus sous l'Arc de Triomphe. Il a été retiré dans la nuit de samedi à dimanche, conformément au programme initial, a assuré l'Élysée à l'AFP pendant que l'extrême droite revendiquait une "victoire patriotique". "Le drapeau européen a été enlevé dans la nuit, conformément au timing prévu", a indiqué l'Élysée, ajoutant qu'il était prévu qu'il "reste au vent le 31 décembre et le 1er janvier pour marquer le coup d'envoi symboliquement de la PFUE, au même titre que l'illumination en bleu de plusieurs monuments" en France.

Le 1er janvier, le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes avait déclaré que le drapeau français, remplacé par celui de l'Europe sous l'Arc de Triomphe pour le début de la présidence française de l'UE, allait "évidemment" être réinstallé". Il a reproché à la droite de "courir" avec cette polémique "après" l'extrême-droite. s'était dite sur Twitter "outrée que le drapeau français ait été remplacé par celui de l'Union européenne sous l'Arc de Triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu", dénonçant une "provocation". L'autre candidat de l'extrême-droite à la présidentielle, Eric Zemmour, a aussi parlé d'"outrage".

Marine Le Pen dénonce un "attentat à l'identité de notre patrie"

La candidate du Rassemblement national avait annoncé samedi 1er janvier, dans un communiqué, qu'elle allait déposer "dans les prochains jours" un recours devant le Conseil d'Etat pour contester la décision de faire flotter le drapeau de l'Europe sous l'Arc de Triomphe. "Cette décision présidentielle (...) méconnait manifestement l'article 2 de la Constitution (en vertu duquel 'l'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge'); son article 3, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles