La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 690,54
    +522,31 (+1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Le gouvernement souhaite pouvoir recourir au pass sanitaire jusqu'à l'été 2022

·2 min de lecture

"Il faut se donner les moyens pendant encore plusieurs mois d'avoir la possibilité de recourir à des mesures, si c'est nécessaire, pour protéger les Français", a indiqué son porte-parole Gabriel Attal.

Le gouvernement veut "maintenir la possibilité de recourir" au pass sanitaire "jusqu'à l'été" 2022, a déclaré son porte-parole Gabriel Attal mercredi, confirmant qu'un projet de loi en ce sens serait présenté le 13 octobre en Conseil des ministres.

"Il faut se donner les moyens pendant encore plusieurs mois d'avoir la possibilité de recourir à des mesures, si c'est nécessaire, pour protéger les Français", a-t-il indiqué à l'issue du Conseil des ministres, alors que la possibilité légale de mise en place du pass sanitaire arrive à échéance le 15 novembre. "Ce que nous voulons, ce que nous allons proposer au Parlement, c'est de maintenir pendant plusieurs mois encore, jusqu'à l'été, la possibilité d'y recourir", a-t-il ajouté.

Rappelons qu'à compter de jeudi 30 septembre, toutes les personnes de plus de 12 ans devront présenter un pass sanitaire à l'entrée de nombreux lieux. Une habitude pour les plus de 18 ans, une nouveauté pour les mineurs de 12 à 17 ans, éligibles à la vaccination depuis le mois de juin seulement, et qui bénéficient depuis deux mois d'un sursis face à cette mesure.

Le précieux sésame leur sera demandé dans les mêmes lieux que pour les adultes. Il s'agit donc notamment des bars, des restaurants, des salons, des stades, des cinémas, des théâtres, des salles de spectacles sportifs ou culturels, des bibliothèques, des piscines, mais aussi des transports de longue distance, pour se rendre dans un service de santé (sauf urgence) ou dans les centres commerciaux des départements au taux d'incidence élevé.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles