La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 909,12
    +1 066,85 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Le gouvernement renforce des mesures de soutien aux entreprises

·2 min de lecture

Bruno Le Maire a voulu rassurer les représentants des secteurs d'activité impactés par la crise.

Les mesures de soutien aux entreprises les plus affectées par la pandémie de COVID-19 en France vont être renforcées, prolongées ou élargies, a annoncé lundi Bruno Le Maire, alors que la flambée des contaminations provoquées par le variant Omicron du coronavirus a amené

A l'issue d'une rencontre avec les représentants du patronat et des secteurs concernés, le ministre de l'Economie a annoncé que la prise en charge intégrale par l'Etat de l'activité partielle des salariés serait prolongée pour les entreprises contraintes d'interrompre leur activité, pendant toute la durée de leur fermeture, et serait aussi accessible aux entreprises dès 65% de perte de chiffre d'affaires.

Lire aussi

Le seuil pour bénéficier du dispositif de compensation des coûts fixes va pour sa part être abaissé à 50% de perte de chiffre d'affaires, contre 65% précédemment, et sera en outre élargi à l'ensemble du secteur du tourisme, c'est-à-dire les bars, les hôtels, les restaurants et les agences de voyages, a dit Bruno Le Maire. "Nous serons toujours là pour les secteurs économiques en difficulté, pour les entreprises, pour les salariés qui sont touchés par les conséquences de cette crise sanitaire", a promis le ministre de l'Economie. "Notre méthode de gestion de la crise nous a permis de relancer l'activité économique très vite et très fort (...) donc c'est la preuve que c'est la bonne méthode et quand la méthode est bonne il ne faut pas en changer", a-t-il ajouté, alors que le gouvernement est passé l'été dernier d'un soutien "quoi qu'il en coûte", instauré en début de crise au printemps 2020, à des mesures ciblées et au cas par cas.

Demandes du patronat

Le gouvernement s'engage aussi à étudier rapidement deux demandes du patronat: une exonération de charges pour les entreprises subissant 65% de perte de chiffre d'affaires ou visées par des restrictions sanitaires; et un examen des conditions de remboursement des prêts garantis par l'Etat.

Sur ce dernier point, alors que certaines entreprise[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles