La bourse ferme dans 1 h 54 min

Le gouvernement pas opposé au rachat des activités ferroviaires de Bombardier par Alstom

1 / 2

Le gouvernement pas opposé au rachat des activités ferroviaires de Bombardier par Alstom

Après l'échec du rapprochement des activités ferroviaires d'Alstom et de l'allemand Siemens, porté par la France mais rejeté par la Commission européenne en février 2019, le gouvernement français croit toujours en la nécessité d'une consolidation dans le secteur afin de peser face au rouleau compresseur chinois incarné par China Railway Rolling Stock Corporation et ses 28 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Selon Bloomberg, le même Alstom serait intéressé par l'activité ferroviaire du canadien Bombardier qui traverse actuellement des difficultés. Une perspective qui ne semble pas heurter le gouvernement.

"Il y aura de toutes façons un mouvement de consolidation dans le secteur ferroviaire" estime ce jeudi au micro de BFM Business, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, qui était interrogé à Davos.

Chute en Bourse de Bombardier

"Ce que je peux vous dire c'est que Alstom aujourd'hui est un des groupes les plus puissants en termes de compétences, de technologies, de savoirs-faire. C'est un groupe qui est solide donc il y a de belles perspectives devant lui", a-t-il ajouté.  

Rappelons que Bombardier a publié un avertissement sur résultat et une dépréciation de la valeur de son partenariat avec Airbus ce qui a fait chuter lourdement son cours de bourse (avec une chute de 32% l'action sur la seule journée du 16 janvier dernier). Sa valorisation est désormais de 2,3 milliards d'euros environ.

Reste à savoir si ce scénario...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi