Marchés français ouverture 5 h 23 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,56
    +193,04 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,1650
    +0,0012 (+0,1048 %)
     
  • HANG SENG

    26 074,20
    +286,99 (+1,11 %)
     
  • BTC-EUR

    55 091,77
    +1 510,85 (+2,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 487,87
    +24,51 (+1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Le gouvernement n'a "aucune leçon à recevoir sur l'équilibre des comptes publics", estime Castex

·1 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex à l'Elysée, le 22 septembre 2021 (AFP/Thomas SAMSON)

"Nous avons aucune leçon à recevoir sur les questions d'équilibre des comptes publics" et "rien ne serait pire" que "l'austérité", a souligné dimanche Jean Castex, alors que l'opposition de droite fustige "l'euphorie dépensière" du budget 2022.

"Que nous disent les experts, même les plus sévères, je pense au FMI ? Que rien ne serait pire alors que cette crise sanitaire n'est pas finie que de faire comme on l'a fait par le passé succéder à la relance l'austérité, ça ne marcherait pas et nos finances publiques s'en trouveraient encore plus affaiblies et dégradées", a insisté le Premier ministre, invité d'honneur de l'université de rentrée du MoDem à Guidel, dans le Morbihan.

Budget de "relance et d'investissement", priorité au régalien: dans le projet de loi de finances pour 2022, le gouvernement table sur une croissance forte pour financer une hausse des dépenses tout en commençant à réduire le déficit public. Le projet de budget repose sur une prévision de croissance de 6% pour 2021 et de 4% pour 2022, une des reprises économiques les plus fortes de la zone euro, après une des récessions les plus massives en Europe (-8% en 2020).

"Nous devons continuer investir, à travailler", a poursuivi le chef du gouvernement. "Non sans quelque curiosité, j'entends que les mêmes" qui expliquaient "il y a un peu plus d'un an" que "nous étions petit joueur avec le plan de relance", nous "reprocher" aujourd'hui "de dépenser trop. Comprenne qui pourra !" a lancé Jean Castex.

 Lors de la présentation du budget 2022 il y a quelques jours, l'opposition de droite a fustigé une "euphorie dépensière" en période pré-électorale.

 adc/cs/spi

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles