La bourse ferme dans 5 h 12 min
  • CAC 40

    5 599,56
    -12,13 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 589,77
    -9,78 (-0,27 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2076
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 832,90
    +3,00 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    29 796,88
    -86,63 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    697,21
    -37,93 (-5,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,40
    +0,04 (+0,08 %)
     
  • DAX

    13 791,87
    +4,14 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 727,75
    -7,96 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0037 (-0,27 %)
     

Le gouvernement lance un site internet pour promouvoir les produits fermiers locaux

·2 min de lecture

Le site internet s'appelle "fraisetlocal.fr" : cette plateforme nationale, lancée mardi 12 janvier par le ministère de l'Agriculture et les Chambres d'agriculture, recense plus de 8 000 exploitations et points de vente permettant de se fournir directement en produits fermiers, et éventuellement "réconcilier" agriculteurs et citadins comme le ministère l'indique. Il y a une "impérieuse nécessité de réconciliation entre les mondes ruraux, le monde urbain, et entre les Français et leur agriculture", a affirmé le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Julien Denormandie, lors de la présentation de ce site.

Lancé dans une promotion de la consommation de "produits frais, produits locaux", le ministre souhaite que cette initiative permette "à chacun de se rendre compte du visage qui est caché derrière ses aliments", en allant directement se fournir chez un agriculteur, dans un magasin de producteurs ou un drive fermier. Le site agrège pour l'heure, selon le ministère, le réseau "Bienvenue à la ferme", piloté par les Chambres d'agriculture, celui de l'enseignement agricole, dont les établissements mettent en vente le fruit de leur travail, ainsi que celui de l'association française d'agriculture urbaine professionnelle (AFAUP). "L'objectif est d'accueillir toutes celles et ceux qui le souhaitent", a souligné M. Denormandie.

À lire aussi — Les aliments transformés font grossir et aggravent les risques de cancer. Voici ce que vous devriez manger à la place

Le président des Chambres d'agriculture, Sébastien Windsor, espère "que ce soit demain la plateforme de référence du click and collect ou du recensement du circuit court, et qu'on ne laisse pas la place à d'autres plateformes étrangères (pour) faire ça chez nous". L'enjeu étant, selon lui, d'éviter que le consommateur ne se perde parmi la multitude d'initiatives et de plateformes qui ont fleuri sur fond d'engouement envers les circuits courts, accentué par les confinements décrétés contre le Covid-19.

Parmi les exploitations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les journées où les supermarchés ont réalisé leurs meilleures ventes en 2020
Peluches kawaii et accessoires Marvel : on a visité le magasin Miniso, le nouveau "Hema" venu de Chine
Carrefour approché par le canadien Couche-Tard pour un "rapprochement"
Après l'électroménager et les baskets, Lidl se lance dans la domotique
Cognac, armagnac... De nouvelles taxes américaines inquiètent le secteur des vins et spiritueux